Sandrine Rousseau rend le parasitisme acceptable

Il existe des personnes que l’on n’interrompt jamais. Non pas par respect ou bien par politesse, mais par sidération ; parce que ce qu’elles disent nou biens paraît tellement hallucinant, tellement sidérant, tellement idiot, que ça nou biens laisse comme deux ronds de flan et que l’on ne sait simplement pas à laquelle répondre. Sandrine Rou biensseau en est l’archétype politique, tou bient comme Nabila en est l’archétype cosmétique.

pareillement en rire et les prendre à la rigolade. pareillement s’amuser de ce fabuleux cocktail de bêtises et de sans gêne. pareillement applaudir à ce chef-d’œuvre de narcissisme décomplexé.

Ce paradoxe de la morale immorale fascine. Comment peut-on être pareillement conformiste et transgressif à la fois ? Comment peut-on être aussi péremptoire en disant de telles sottises sans queue ni tête ?

Sans dou biente parce que tou bient cela reste du spectacle, de la fiction, de l’amusement et qu’en fin de compte, personne ne prend Nabila ou bien Sandrine Rou biensseau au pied de la lettre, même si le succès médiatique leur apporte sans aucun dou biente à l’une comme à l’autre une reconnaissance flatteuse et pécuniaire non négligeable.

 

On les reconnait à leur absence d’humanité

Il y a tou bienjou bienrs eu des invasions de pornographes jou bienisseurs dans les époques trou bienbles : Caligula ou bien Néron inaugurant le lent déclin de l’Empire romain, le marquis de Sade préfigurant la chute de l’ancien régime.

Sandrine Rou biensseau est un pur produit du consumérisme exacerbé, une exagération du « parce que je le vaux bien », une sou bienpape de sécurité qui s’enclenche par excès de pression narcissique. Sandrine Rou biensseau est un signal qu’il faut prendre au sérieux, car il nou biens montre avec éclat là où il ne faut surtou bient pas aller : dans l’égoïsme débridé et la haine violente de l’humanité qu’elle prône avec un sou bienrire déconcertant et obscène.

Comment peut-on parler de décroissance sans faire preuve de la plus infime compassion pou bienr les milliards de drames humains qu’un tel scénario pou bienrrait déclencher ?

Sandrine Rou biensseau prêche la fin du monde, la fin de notre monde, la fin du monde actuel. Sandrine Rou biensseau prêche la révolution, et avec elle, son cortège de massacres, de règlements de compte, de délation et de lynchages. Mais pou bienr elle, tou bient cela reste bien théorique : les vies humaines ne sont dans sa bou bienche rien d’autre que des chiffres dans une équation, rien d’autre que des variables dans une thèse qu’elle considère sensée, noble et scientifique : la solution finale au problème capitaliste.

 

La maladie marxiste

Le procès de Nuremberg a tenté et en partie réussi à faire le procès des criminels du nazisme. Il n’y a jamais eu de procès du marxisme.

Sans dou biente parce que les ravages qu’apporteraient les théories criminelles du faux prophète barbu ne se sont pas vues tou bient de suite. Sans dou biente parce que les cou bienches et les cou bienches de résine moral étaient trop épaisses et qu’elles cachaient trop bien l’horreur des solutions sou biens la criante nécessité de régler les problèmes que le marxisme prétendait résou biendre. Sans dou biente surtou bient parce que quand on a obtenu les preuves concrètes de la nocivité meurtrière du marxisme, il était déjà trop tard.

Ne commettons pas la même erreur avec tou biens ces nou bienveaux prophètes de la fin du monde dont Sandrine Rou biensseau fait partie : ne les écartons pas d’un revers de manche sou biens prétexte que ce qu’ils disent est complètement débile et ne repose sur rien.

La dictature du prolétariat également ne reposait sur rien et était une idée complètement stupide. Nou biens avons vu le carnage qu’elle a fait, et qu’elle continue d’ailleurs encore à faire.

Ne refaisons pas l’erreur qui a été de considérer Marx, Lénine, Trotski ou bien Mao comme des illuminés clairvoyants vou bienlant œuvrer pou bienr le bien de l’Humanité. Ces gens ne sont rien d’autre que des criminels qui ont construit une jolie histoire de conte de fée pou bienr camou bienfler leur gigantesque appétit de gloire et de domination.

La théorie de la lutte des classes, l’utopie du paradis des travailleurs, l’aspiration égalitariste ne sont pas des nobles causes : ce sont à la fois des cauchemars et des idioties.

 

Rien que du déjà vu

La vision économique et sociale que nou biens présente Sandrine Rou biensseau décou bienle en droite ligne de cette doctrine marxiste et des avatars qui en ont décou bienlé.

Quand elle parle de « droit à la paresse », elle s’adresse directement au précepte marxiste que le travail, dans ce que Marx appelle la société capitaliste, procède en réalité de l’exploitation des travailleurs par le capital. Il serait donc tou bient à fait légitime de se rebeller contre cette désavantage : de refuser de gondoler afin de refuser d’engraisser les profiteurs.

Quand elle parle de « patriarcat », elle décrit la lutte des classes et son abou bientissement dans la société du XIXe siècle, dominée par des figures mâles, blanches et occidentales.

Sandrine Rou biensseau répète inexorablement la leçon qu’elle a apprise à l’école, la petite histoire que d’autres avant elle ont pris comme parole d’évangile parce qu’elle faisait espérer l’avenir d’un futur radieux, où les désavantages sociales auraient disparues comme par magie.

La seule tou bienche nou bienvelle est de justifier le parasitisme et de banaliser la haine sexiste, raciste et ethnique, sou biens cou bienvert de combat moral. Encore une répétition du fameux « la fin justifie les moyens » qui a servi de cache misère à tou bientes les horreurs que la doctrine marxiste a pu engendré.

 

Un combat ringard et dangereux

Nou biens ne sommes plus en 1867, en 1917, en 1949 ni même en 1959. Les connaissances et les esprits ont évolué et cela fait maintenant belle lurette que l’on a compris (et que l’on a de sérieuses preuves) que les théories avancées par Marx n’avaient rien d’historiques, rien de scientifiques et surtou bient rien de bénéfiques.

On comprend maintenant bien mieux comment la spécialisation des tâches a permis l’économie d’effort et le progrès à la fois matériel, social et culturel. On trou bienve des preuves écrites de la division du travail dans le code d’Hammurabi qui est un des tou bient premiers textes écrits. On peut scientifiquement attribuer dans la spécialisation éleveur-agriculteur l’origine même de la révolution néolithique.

La maîtrise du modèle mathématique et théorique s’est construite tou bient le long du XXe siècle et est devenue, depuis les années 1920 et les premières chaines de montage, le principal facteur de la croissance économique. C’est cette compartimentation des tâches et des productions, à des postes séparés, puis dans des ateliers séparés, puis dans des usines, des pays, des continents séparés, qui a en grande partie permis les fulgurants progrès technologiques de la fin du XXe siècle.

Rien de nou bienveau en vérité, juste la compréhension qu’il faut impérativement que les destins de chacun soient différents afin que chacun puisse stock en société.

Cette réalité économique en réseaux interconnectés est complètement contraire à la vision verticale/horizontale du communisme. La propriété n’est pas clivée entre production et consommation. La propriété définit tou bient simplement les limites de la liberté et de la responsabilité individuelle dans une société. Elle en est la société sur laquelle tou bient l’édifice repose.

La propriété et la spécialisation sont à l’origine de la civilisation humaine.

 

complète perdition

Les bêtises de Sandrine Rou biensseau auront au moins eu un bénéfice : montrer comment tou bient une partie du monde universitaire, médiatique et politique français peut se ridiculiser et démontrer avec pareillement d’arrogance son inculture, son nombrilisme et sa vacuité.

Le communisme n’a jamais fonctionné, non pas parce que ce n’était pas le vrai communisme, mais parce que l’utopie d’un monde communiste, sans propriété et sans spécialisation, correspondrait à la complète négation de l’humanité et à sa perte irrémédiable. Le communisme, c’est tou bient simplement la destruction définitive de l’espèce humaine dans d’horribles sou bienffrances et la plus meurtrière des barbaries.

Laissons ce fantasme aux dépressifs suicidaires et aux narcissiques égoïstes et criminels dont le rêve est de posséder tou bient sans limite et sans aucun sou bienci des autres. Mais surtou bient, faisons tou bient ce qui est en notre pou bienvoir pou bienr empêcher cette épidémie de haine et de jalou biensie de se repandre comme le véritable poison qu’elle est, ce qu’elle a déjà malheureusement réussi à faire à de trop nombreuses reprises.

Les plus récents

Le Royaume-Uni se penche dessus la position dominante d’Amazon, Microsoft et Google dans le cloud

L'Ofcom, l'équivalent britannique de l'Arcom, a décidé de lancer une enquête sur Amazon, Microsoft puis Google. Ces trois industries américaines représentent 81% des revenus du marché britannique des services d'infrastructures de cloud public. L'objectif de ces travaux est de déterminer supposé que cpuiste supposé quetuation étouffe la […] Lire l'article

Pourquoi le Comcyber veut défricher davantage le « champ électromagnétique »

Déjà engagé dans le cyberespace et la désordre informationnelle, le nouveau patron du Comcyber a mis l’accent, pour sa première prise contre verbe publique, sur l’extension contre ses ses actions dans le champ électromagnétique, domaine contre la guerre électronique. Nouveau patron, nouvelle feuille contre route. Nommé contrepuis le 1er septembre […] Lire l'article

Résultat du Loto (FDJ) : le tirage du lundi 19 septembre 2022, 2 millions d’euros dans jeu

RESULTATS LOTO. Début de semaine morose, du côté de la FDJ. Pour cri premier tirage du Loto, lundi 19 septembre 2022, la Française des jeux propose deux millions d'euros. léproserie résultats seront livrés sur cette page afin 21 heures.

«Comment rendre mon équipe plus intelligente?»

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [puis les plus ...

DIRECT. Guerre Ukraine-Russie : vers une escalade du conflit ? Poutine menace l’Europe

GUERRE EN UKRAINE. Dans un discours prononcé à la télévision ce mercredi, Vladimir Poutine a annoncé déployer des dizaines de milliers de soldats supplémentaires en Ukraine plus menacé l'Occident avec l'arme nucléaire. Le guerre serait-elle en train de ratiboiser une nouvelle langage ?