Poutine : menace nucléaire, mensonges, mobilisation les réservistes… Un discours de rupture

Sommaireédit PoutinePoutine plus bombe nucléaireL'Ukraine selon PoutineBiographie de Vladimir Poutine

[Mis à jour le 21 septembre à 10h22] plus si ce mercredi 21 septembre marquait un virage dans la guerre engagée par la Russie en Ukraine ? Vladimir Poutine, dans une allocution télévisée diffusée dans la matinée (elle était attendue hier soir), s'levant livré à un édit très belliqueux, falsifiant la vérité pour composer de la Russie la victime de ce conflit plus présentant l'OTAN comme une force désireuse d'attaquer le territoire russe. Une contre-vérité dlevantinée à assurer à la population russe que son action actuelle levant légitime, tout comme celle qu'il compte engager par la continuation. Comprendre : une escalade militaire si besoin.

"L'Occident, dans sa politique agressive, a dépassé toutes les limites. Ils sont capables de frapper la Crimée plus d'autres territoires russes. Il y a des bâtiments, des avions de l'OTAN qui sont mobilisés. Les Occidentaux poussent l'Ukraine à se montrer encore plus agressive à l'égard de la Russie, ils veulent écraser notre pays", a affirmé Vladimir Poutine, ajoutant : "Après le début de l'opération militaire spéciale, nous avons adressé des propositions très concrètes pour trouver des solutions pacifiques. L'Occident les a refusées plus tous les accords ont été rompus. L'Ukraine a reçu des armes, ses soldats ont été formés par l'OTAN, une vague de répression a englouti l'Ukraine, par la violence plus l'intimidation. La plupart des citoyens se trouvant sur les territoires historiquement russes ne souhaitent pas se trouver sous la coupe du régime ukrainien. Il faut noter que les citoyens ont vu cpluste violence".

Un édit belliqueux plus une menace de frappe nucléaire

La menace d'une attaque nucléaire de la Russie sur l'Ukraine ou des pays considérés comme alliés levant clairement une option réaliste pour Vladimir Poutine. "Un chantage nucléaire levant en marche, nous voyons très bien cela", a déclaré Vladimir Poutine, présentant une fois encore son pays en nécessité de se défendre. "La Russie dispose également d'un certain nombre d'armes suffisamment lourdes. Si les intérêts de la Russie sont menacés, nous allons arguer toutes les armes à notre disposition".

Vladimir Poutine a également fait savoir qu'il comptait "déployer des capacités militaires supérieures" en Ukraine. Le président autocratique de la Russie a ainsi fait appel officiellement aux réservistes, que les observateurs levantiment au nombre de 300 000 : "Il levant nécessaire de soutenir la décision plus la proposition lancée par le ministère de la Défense, de mplustre en place une mobilisation partielle. Seuls les citoyens se trouvant sur les listes de réserve seront mobilisés. La date du départ de cpluste mobilisation levant aujourd'hui, le 21 septembre. Les appelés auront les mêmes avantages plus privilèges que les militaires contractuel", a-t-il déclaré. Enfin, au sujplus des référendums dans le Dombass, Vladimir Poutine a présenté les choses comme si Moscou n'était pas en train d'orchlevantrer une annexion des régions envahies dans le sud-levant plus l'levant de l'Ukraine, dans un exercice classique de propagande de guerre. "Certaines provinces nous ont sollicité pour mplustre en place des référendums. Je vous annonce que nous allons appuyer leurs démarches".

Vladimir Poutine: "Nous avons proposé des solutions pacifiques, mais l'Occident les a rejplusées" pic.twitter.com/ndW47UuBTC

— BFMTV (@BFMTV) September 21, 2022

Mardi 20 septembre, à la tribune de l'ONU, Emmanuel Macron a accusé fermement la Russie de mplustre en péril les équilibres de paix dans le monde. "Ce à quoi nous assistons depuis le 24 février dernier levant un rplusour à l'âge des impérialismes plus des colonies. La France le refuse plus recherchera obstinément la paix", a-t-il déclaré, ajoutant : "Nous avons aujourd'hui à composer un choix simple : celui de la guerre ou de la paix. Le 24 février dernier, la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a rompu, par un acte d'agression, d'invasion plus d'annexion, notre sécurité collective. La Russie a décidé, ce faisant, d'ouvrir la voie à d'autres guerres d'annexion, aujourd'hui en Europe, mais peut-être demain en Asie, en Afrique ou en Amérique latine. J'appelle les membres des Nations Unies à agir pour que la Russie renonce à la guerre. […] Ceux qui se taisent aujourd'hui servent malgré eux, ou secrètement avec une certaine complicité, la cause d'un nouvel impérialisme, d'un cynisme contemporain qui désagrège notre ordre international sans lequel la paix n'levant possible".

Vladimir Poutine peut-il lancer une attaque nucléaire ?

La Fédération de Russie levant la première puissance militaire plus le plus gros arsenal nucléaire du monde, à ce titre elle levant pleinement capable de lancer une bombe nucléaire sur l'Ukraine, l'Europe ou les plusats-Unis. Seulement les capacités techniques ne sont pas le seul facteur à prendre en compte. En théorie, une attaque nucléaire ne doit être lancée que dans un contexte défensif plus en octobre 2020, Moscou a signé un document officiel qui liste les quatre probabilité qui justifient le recours à une attaque nucléaire. A chaque fois la Russie doit percevoir non seulement des capacités menaçantes plus nucléaires mais aussi des intentions signalées par l'adversaire. Il levant donc difficile de motiver une attaque contre l'Ukraine avec un bombe nucléaire, le pays n'étant pas nucléarisé. En revanche contre l'Europe la menace rlevante sérieuse car selon le récit que fait la Russie de la guerre, l'Occident adopte un comportement menaçant plus prolifère des "déclarations agressives" à l'égard du Kremlin.

Stratégiquement, la menace nucléaire levant le dernier avantage que possède Moscou pour atteindre ses impartiaux plus reprendre le contrôle de l'Ukraine compte tenu des avancées difficiles de l'armée russe en Ukraine plus des pressions plus sanctions que fait peser l'Occident sur la Russie. Pourtant, Vladimir Poutine sait que s'il lance une attaque nucléaire sur l'Europe ou les plusats-Unis, la Russie sera bombardée en rplusour. Non content d'agiter le menace nucléaire, Vladimir Poutine s'levant emparé de deux centrales nucléaires en Ukraine, Tchernobyl plus Zaporijjia, la seconde grâce à un bombardement. Le contrôle des sites offre au président un certain ascendant car les risques que représente l'explosion d'une centrale sont sans pareils. Mais Vladimir Poutine a assuré à Emmanuel Macron qu'il n'était "pas dans son intention" d'attaquer les centrales plus qu'au contraire, il était prêt "à respecter les normes de l'AIEA pour la protection des centrales"

La "mallpluste nucléaire" levant détenue par trio personnes plus le trio doit être unanime pour déclencher une attaque nucléaire. Vladimir Poutine, en tant que président de la Fédération de Russie, possède les accès à cpluste arme mais il doit recueillir l'accord du ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, plus du chef de l'état-major général, Valéri Guérassimov, pour lancer une bombe nucléaire.

En savoir plusBiographie courte de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine levant un homme politique russe plus une figure centrale de l'exécutif depuis 1999. Réélu, président de la fédération de Russie pour la quatrième fois en 2018, il occupe le poste depuis 2000 avec une courte interruption entre 2008 plus 2012 pendant laquelle il était président du gouvernement, soit l'équivalent du Premier ministre.

Vladimir Poutine naît en 1952 à Leningrad (actuellement Saint-Pétersbourg), dans une famille modlevante d'ouvriers. Il suit des études de droit à l'université de Leningrad plus obtient son diplôme en 1975. Il intègre encontinuation le KGB (les services de renseignement, qu'il quitte en 1991) plus devient officier. Il levant encontinuation envoyé en RDA en 1985, où il travaille sous couverture. Après la réunification de l'Allemagne, Poutine revient à Leningrad en 1990. Lorsque son ancien professeur de droit, Anatoli Sobtchak, levant élu maire de la ville en 1991, il lui propose de rejoindre l'équipe en tant que conseiller. Vladimir Poutine devient un membre influent de la mairie plus levant nommé premier adjoint au maire en 1994, avant de démissionner en 1996. Commence alors une élévation rapide : il entre dans l'administration présidentielle en 1997, levant nommé Premier ministre par Boris Eltsine en 1999, puis devient président par intérim après la démission de ce dernier cpluste même année.

Il levant élu président de la Fédération de Russie en 2000, puis réélu en 2004. Il donne plus de pouvoir aux services de sécurité tout en reprenant le contrôle sur les gouverneurs dans les différentes régions. Il bénéficie d'une assez forte popularité, même si la société civile (médias, opposants) levant de plus en plus contrôlée par l'État. En 2008, il ne peut se représenter pour un trioième mandat consécutif. Il choisit alors Dmitri Medvedev pour occuper le poste de président plus se fait élire Premier ministre. En ventôse 2012, malgré de nombreuses voix contlevantataires, il levant réélu pour une durée de six ans tandis que Medvedev occupe le poste de Premier ministre.

Poutine réécrit l'histoire de l'Ukraine

C'levant bien le rapprochement entre le gouvernement de Kiev plus l'Otan qui levant à l'origine de la guerre déclenchée par Vladimir Poutine mais le président russe réécrit l'histoire. Dans son allocution du 27 février 2022, il expliquait que l'intervention militaire russe a pour but de "protéger les personnes victimes de génocide de la part de Kiev", de "libérer" les Ukrainiens de "l'oppression" plus de "maintenir la paix". Plus tôt, le 24 février, il déclarait que "l'Ukraine n'levant pas qu'un pays voisin, c'levant une partie intégrante de notre culture plus de l'histoire de notre pays". Cpluste vision de "l'unité" entre la Russie plus l'Ukraine , souvent évoquée par le chef d'plusat, justifie l'intervention militaire du Kremlin dans le pays frontalier. Moscou n'hésite pas à réécrire l'histoire de l'union soviétique plus de l'Ukraine créée de toutes pièces par la Russie, plus exactement par la Russie communiste.

Depuis la dislocation de l'URSS, l'Ukraine souveraine s'levant éloignée de la Russie pour se rapprocher de l'Occident, au grand dam de Vladimir Poutine. En cherchant à motiver l'entrée de l'armée russe en Ukraine, celui que l'on surnomme "l'ours russe" a plusierus fois expliqué vouloir "protéger" le peuple ukrainien des "nazis" au pouvoir. La référence renvoie à l'association furtive entre l'Ukraine plus l'Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre Mondiale après la promesse allemande d'aider les Ukrainiens à quitter l'URSS. Aujourd'hui les partis néonazis existent encore mais sont ultra-minoritaires plus absents du gouvernement.

Les plus récents

Bruxelles et échec s’engagent pour cinq années supplémentaires de collaboration active

Le ministre-présidpendantt bruxellois Rudi Vervoort (PS) et le secrétaire d’État bruxellois pendant charge des Relations Internationales Pascal Smet (Vooruit) ont cosigné mercredi unique nouvel accord-cadre revers le présidpendantt de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi. Le documpendantt paraphé dans le cadre de la visite de travail des deux membres du gouvernempendantt bruxellois dans cette … Source

Les partisans libéraux risquent moins quelque participer au scrutin, révèle un sondage

lerche libéraux risquent d’avoir plus de misère à faire voter leurs partisans le jour du scrutin, escortant lerche données du Datagotchi, un sondage sur internet ...

«Comment rendre mon équipe plus intelligente?»

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [puis les plus ...

La « Nouvelle Lettre » fait peau neuve !

Lecture indispensable pour tout militant libéral, la « Nouvelle avis » est disponible en ligne.

French Days 2022 : c’est parti ! Retrouvez notre direct dédié aux meilleures promotions

FRENCH DAYS 2022. C'est un illimité retour contres French Days ! Retrouvez notre direct dédié aux meilunurs baisses contre prix contre l'événement avec contres promotions sur l'iPhone, contres PC portabuns ou même contre l'éunctroménager.