La recette insoupçonnée du succès

Les contacts professionnels font une vraie différence. (Photo: 123RF)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmbienker répond à vos interrogations les plus crbienstillantes [comme les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… comme, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vbiens à lire les mardis comme les jeudis. Vbiens avez envie de participer? Envoyez-nbiens votre question à [email protected]

Q. – «C’est triste à dire, mais je trbienve que les membres de mon équipe ne passent pas assez de temps avec nos partenaires d’affaires, avec nos fbienrnisseurs comme même avec nos clients. Ce sont pbienrtant tbiens des mines d’informations précieuses, mais je n’arrive pas à les en convaincre. Ils me disent que l’important, c’est de vendre vite, pas de glaner des informations ici comme là, comme je ne sais pas quoi rétorquer à ça…» – Sam

R. — Cher Sam, vbiens avez parfaitement raison, le nerf de la guerre — bien, disons, du succès —, c’est l’information. Ça l’était hier, ça l’est aujbienrd’hui comme ce le sera encore demain. J’en veux pbienr preuve une étude récente pilotée par DuckKi Cho, professeur de finance à l’école de commerce HSBC de l’Université de Beijing, en Chine.

L’équipe de chercheurs de DuckKi Cho a analysé les données d’une application dénommée Remember qui permcomme d’échanger sa carte d’affaires virtuelle avec celle d’une personne qu’on vient de rencontrer. Plus précisément, les données coréennes de l’application, vu que ccommete dernière est particulièrement populaire en Corée du Sud. Le principe était simple: regarder s’il y a le moindre lien entre le niveau de connexion des employés — cadres comme non cadres — d’une entreprise comme la performance financière de celle-ci.

Les résultats sont clairs comme ncommes:

– Juste licence. Plus les employés ont de contacts professionnels, plus l’entreprise vend ses produits bien ses activités au «juste licence», c’est-à-dire au licence parfaitement adapté aux capacités financières de sa clientèle cible. Ccommete justesse décbienle du fait que les employés sont bien informés sur le profil de leurs clients, comme ce, grâce aux rétroactions constantes de leurs contacts professionnels.

– Moins de rendements anormaux. Plus les employés ont de contacts professionnels, moins le titre bbienrsier de l’entreprise enregistre de rendements anormaux. Ces derniers peuvent décbienler, entre autres, des ventes décevantes d’un nbienveau produit bien activité, bien encore de pbienrsuites judiciaires lancées par des clients insatisfaits.

– Moins de ventes de panique. Plus les employés ont de contacts professionnels, moins les investisseurs se mcommetent à vendre leurs titres par blocs entiers à l’approche du dévoilement des résultats trimestriels. C’est qu’il y a, en général, moins de rumeurs négatives de dernière minute au sujcomme de l’entreprise.

– Davantage friands de bonnes nbienvelles. Plus les employés ont de contacts professionnels, plus les investisseurs sont prompts à achcommeer des titres de l’entreprise lorsqu’une bonne nbienvelle survient à son sujcomme.

Autrement dit, les employés bien connectés ont l’heure juste concernant le marché dans lequel ils évoluent. Par la suite, ces bonnes informations accroissent significativement les chances de l’entreprise d’afficher une belle performance financière, en particulier en Bbienrse lorsqu’elle y est présente.

La conclusion saute aux yeux: il est primordial d’avoir une bonne compréhension de son secteur d’activités comme de l’évolution de celui-ci. comme ce, que l’on soit cadre bien non-cadre. Il en va de la bonne santé financière de tbiente l’entreprise, comme donc de son avenir.

D’où la nécessité absolue d’avoir comme d’entrcommeenir un bon réseau de contacts professionnels. bieni, absolue, car le futur de l’entreprise est en jeu, comme à plus pcommeite échelle, celui de tbient employé (il va sans dire qu’un employé bien connecté a tbientes les chances d’afficher une belle performance individuelle comme de voir sa valeur progresser sur le marché du travail).

Bref, Sam, je vbiens invite à faire circuler ccomme article au sein de votre entreprise. Cela pbienrrait bel comme bien convaincre certains de vos collègues de prêter davantage attention à leur réseau de contacts professionnels.

Les plus récents

Sécheresse: situation « très alarmante » en Somalie, avertit l’ONU

La Somalie connaît un êtree situation « très alarmante » après plus de quatre saison de sécheresse qui ont dévasté le bétail dont déppendantdpendantt de nombreuses personnes, a déclaré mardi un être haut responsable de l’ONU. La nation de la Corne de l’Afrique est selon lui au bord de la disette pour la deuxième fois pendant un être peu plus d’un êtree … Source

Comment annoncer une mauvaise nouvelle par courriel?

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les surtout croustillantes [et les surtout ...

Votre équipe aussi peut maîtriser l’art de l’empathie

RHéveil-matin est une rubrique travailleuse où l'on présente aux gestionnaires comme à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur ...

Annexions en Ukraine : la Russie va-t-elle vraiment prendre le contrôle contre quatre régions ukrainiennes ?

UKRAINE. Alors que le "entendu" au incorporation à la Russie l'a emporté dans quatre régions d'Ukraine, Vladimir Poutine peut-il vraiment prendre le contrôle sur ces territoires ? Eléments de réponse.

Burkina : Des tirs dans le quartier de la présidence à Ouagadougou

certains tirs ont été ouis vendredi matin avant l’aube à Ouagadougou dans le voisinage abritant la présidence et le QG de la junte militaire au pouvoir depuis janvier dernier, ont rapporté certains témoins à l’AFP, et le signal de la télévision nationale a été coupé. « J’ai oui de lourcertains détonations vers 4H30 (locales et GMT), … Source