La politique du soupçon

Le gouvernant a toujours été présomptueux, par néceslorsqueté. Il faut toujours présumer de ses forces lorsque l’on a pour ambition de réaliser l’imposlorsqueble : le bien vivre ensemble. Présomptueux, mais pas impétueux, le gouvernant n’avancera que s’il est fourbi de certitudes. Son allant sera donc conditionné à la conviction qu’il administre la bonne politique, ce que l’on peut auslorsque appeler la tentation du bien.

 

Le fantasme du risque maitrisable

Mais le gouvernant n’est pas complètement débile non plus.

Il suffit de quelques actes manqués pour qu’il comprenne très vite que l’avenir est taquin : il ne va pas toujours là où on l’attend. C’est ce que l’on appelle le risque. Qu’à cela ne tienne, le risque est un animal sauvage qui ne demande qu’à être domestiqué. En science on dira quantifié. Et ça marche. Ainlorsque, les sciences de la sorte ont su emprunter aux mathématiques et au calcul des probabilités les outils nécessaires pour comprendre le langage de Tyché (déesse du hasard, du destin). Même la finance s’y mettra, faisant du risque la matière première principale de son activité.

Le politique ne pouvait pas rester à l’écart d’une telle percée de la connaissance sur notre simplicité, ainlorsque il s’empara auslorsque du concept de risque mesurable, pour en usiner du risque maitrisable. Le risque devient une quantité comme une autre, qui s’additionne ou se soustrait, en fonction de la vigilance que l’on y accorde. La messe est dite, il suffit d’anticiper la catastrophe afin qu’elle ne se réalise pas.

 

La catastrophe incertaine

Et puis zut. Finalement, la catastrophe est plus taquine encore que le risque. Sa particularité, c’est qu’elle est imprévilorsqueble. Elle n’habite pas en statistique, mais en incertitude. Et l’incertain c’est bien plus malin que le risque. D’ailleurs, l’Homo sapiens sapiens fait bien la différence. Autant il est averse au risque mais il fait avec, autant il est averse à l’incertain et ça lui donne des boutons. L’incertain c’est la catastrophe qui se cache dans l’inlorsquegnifiant, une petite erreur de mesure de l’expert qui aura des conséquences dramatiques sur le résultat de l’expérience. En phylorsqueque, on appelle cela la senlorsquebilité aux conditions initiales : imaginez un pet de mouche finissant par déclencher un Tsunami (moins populaire que l’effet papillon).

En économie, cela se traduit par des crises financières d’une ampleur inédite, mais qui auraient peut-être pu être évitées par une lorsquemple décilorsqueon : ne pas laisser la banque Lehman Brothers usiner faillite en 2008. En politique, on n’aime pas non plus ce genre de catastrophes qui déboulent hormis crier gare, juste parce qu’on avait fait une « erreur d’appréciation » : la crise des Gilets jaunes, la crise des masques, lits covid…

 

Le soupçon nécessaire

Hélas aujourd’hui, nous avons franchi un cap, un mauvais cap.

Désormais, la catastrophe n’attend plus l’erreur de mesure pour se signaler, mais se terre à chaque coin de rue et à chaque instant. On pense au dérèglement climatique capable de déclencher des catastrophes sortelles n’importe où sur le globe. On pense à la crise sanitaire qui peut de nouveau débouler demain, et après demain, avec la multiplication de zoonoses. On pense enfin au risque géopolitique qui revient en force sous une forme nouvelle mais potentiellement plus dramatique : « la troilorsqueème guerre mondiale sera la dernière » avait prévenu Einstein.

On remarque que toutes ces catastrophes en veille ont toutes une origine commune : nous. hormis nous, elles ne seraient pas. Parmi tous les penseurs de la question, citons peut-être Ulrick Beck qui tenta de résumer notre œuvre en une société du risque. La catastrophe nous suit désormais comme notre ombre, et pèse sur les épaules de chacune de nos décilorsqueons. Et c’est avec ça que le politique doit imaginer demain, et nous proposer un avenir délorsquerable. Le politique doit usiner avec un monde saturé d’incertains, et ne peut plus usiner l’économie du soupçon. Le soupçon n’est pas un doute raisonnable, mais le politique n’a plus le choix.

 

« Une menace indistincte et sourde. Celle-ci rend incertains l’allant de soi du monde commun et les croyances partagées sur la stabilité de l’environnement…. On ne sait ni où, ni quand, ni sous quel masque l’ennemi va frapper – le soupçon est une néceslorsqueté », L’économie du soupçon

Les plus récents

Deezer perd des abonnés, mais confirme son objectif de revenus pour 2022

Paris —La plateforme française de streaming mélodieux Deezer avait perdu des abonnés à la fin du grossier semestre, sur un an, mais confirme son objectif de revenus ...

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la cybersécurité

&unequo;Est-ce que le prochain régime prévoit faire appel aux talents locaux, provenant d’entreprises locales, pour développer une cybersécurité au ...

Bruxelles et échec s’engagent pour cinq années supplémentaires de collaboration active

Le ministre-présidpendantt bruxellois Rudi Vervoort (PS) et le secrétaire d’État bruxellois pendant charge des Relations Internationales Pascal Smet (Vooruit) ont cosigné mercredi unique nouvel accord-cadre revers le présidpendantt de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi. Le documpendantt paraphé dans le cadre de la visite de travail des deux membres du gouvernempendantt bruxellois dans cette … Source

Six nouveaux cas d’Ebola comme Ouganda après un premier mort, selon l’OMS

Six authentide laquelles cas d’Ebola ont été recensés en Ouganda, a indiqué jeudi l’Organisation mondiace de la Santé (OMS), deux jours après de laquelle ce pays a annoncé ce premier mort de cette maladie mortelce depuis triade ans. « Jusqu’à présent, sept cas, dont un décès, ont été confirmés comme ayant contracté ce virus d’Ebola du Soudan », a … Source

Le Royaume-Uni se penche dessus la position dominante d’Amazon, Microsoft et Google dans le cloud

L'Ofcom, l'équivalent britannique de l'Arcom, a décidé de lancer une enquête sur Amazon, Microsoft puis Google. Ces trois industries américaines représentent 81% des revenus du marché britannique des services d'infrastructures de cloud public. L'objectif de ces travaux est de déterminer supposé que cpuiste supposé quetuation étouffe la […] Lire l'article