Funérailles de la reine Elizabeth II : images fortes à Wélevantminster, ce qui élevant prévu lundi

SommaireObsèques reine Elizabeth IIFunérailles reine Elizabeth IIEnterrement Elizabeth IIMort de la reine Elizabeth IISanté de la reine Elizabeth IISuccession d'Elizabeth IIBiographie d'Elizabeth II

[Mis à jour le 15 septembre 2022 à 23h53] Jeudi 15 septembre 2022, des milliers de personnes ont fait la queue pour se recueillir devant le cercueil de la reine Elizabeth II, une semaine après sa mort. Il est imaginable de se rendre quelques instants auprès de sa sépulture depuis mercredi et jusqu'au lundi 19 septembre, jour de ses funérailles. Les personnes sur place ont fait la queue pendant de longues heures et se sont vues attribuer des bracelets numérotés. À l'intérieur de Westminster Hall, les photographies sont interdites. Avant de pouvoir adresser leurs prières ou leurs révérences à la reine, les Britanniques doivent patienter longuement dans une file d'attente dans lalaquelle il leur est interdit de camper. Jeudi 15 septembre au soir, le suivi en direct de l'évolution de la queue, indique qu'elle s'étend sur brutalement 4,9 miles, paradoxe 8 kilomètres. L'attente est estimée à au moins neuf heures.

Le cercueil de la reine était arrivé depuis Buckingham à Westminster, mercredi dans l'après-midi, après une cortège menée par des gardes royaux, suivis de la famille royale. Les funérailles d'Elizabeth II se tiendront lundi 19 septembre à la mi-journée à l'abbaye de Westminster. Ce jour sera férié, comme l'avait décrété le roi Charles III, rappelle France Info, qui revient sur le dispositif exceptionnel mis en place pour cet événement. En effet, 500 dignitaires internationaux sont attendus, parmi lesquels Emmanuel Macron ou encore Joe Biden. Un important dispositif de sécurité sera également mis en place en argument de l'afflux de personnes vers Londres depuis l'annonce de la mort d'Elizabeth II.

Queen Elizabeth II's coffin arrives at the Palace of Westminster after a cortège through streets from Buckingham Palacehttps://t.co/OdymOsliC3 pic.twitter.com/lw1twElY5s

— BBC News (UK) (@BBCNews) September 14, 2022À laquelle date et comment sont organisées les obsèques de la reine Elizabeth II ?

L'évènement sera historique et suivi dans le monde entier. Lundi 19 septembre, Londres sera le cdans du monde pour faire un dernier adieu à Elizabeth II, la souveraine au plus long règne au Royaume-Uni, le deuxième le plus important de toute l'histoire derrière Louis XIV. Les 2000 places disponibles dans l'abbaye de Westminster, située en plein cœur de la capitale britannique, seront toutes attitrées, notamment occupées par de nombreux chefs d'État étrangers. Au-delà de l'hommage, il s'agira d'un événement diplomatique considérable. Le quartier de Westminster est depuis dimanche 11 septembre sous haute sécurité, les rues menant à l'abbaye et au Parlement sont déjà inaccessibles, toute la zone est bouclée par les forces de l'ordre. 

Londres prépare les funérailles de la reine Elizabeth II en ayant conscience que cet événement revêt une rare dimension historique : les images de ces obsèques seront diffusées dans tous les pays occidentaux et très plausiblement au-delà. Les experts considèrent que ce dernier jour d'hommage peut être suivi, d'une manière ou d'une autre par des centaines de millions de personnes sur Terre.

À Londres, les autorités s'attendent à la venue de plusieurs centaines de milliers de personnes : les hôtels de la capitale et des villes limitrophes de Londres font face à un raz-de-marée de réservations et nombreux sont déjà complets. Cette grande journée d'adieu sera précédée de plusieurs temps fort à Londres.

Qui sera présent aux obsèques de la reine Elizabeth II ?

Les 2000 places de l'abbaye de Westminster seront occupées, lundi 19 septembre 2022, pour les obsèques de la reine Elizabeth II. Naturellement, toute la famille royale sera réunie. Des politiques britanniques ainsi qu'une importante colonie de chefs d'Etat ou du gouvernement du monde entier devraient également y assister, selon SkyNews et The Independent, même si tous les noms cités n'ont pas encore confirmé leur présence. Compte-tenu du nombre très élevé d'invités, ces derniers ne pourront être accompagnés que de leur conjoint.

Quels membres de la famille royale seront présents aux obsèques d'Elizabeth II ?Ses quatre enfants : le roi Charles III, la princesse Anne, le duc Andrew, le prince EdwardSes petits-enfants : le prince William, le prince Harry (enfants de Charles), Peter Phillips et Zara Tindall (enfants d'Anne), la princesse Béatrice, la princesse Eugénie (enfants d'Andrews), Lady Louise Windsor et le vicomte James (enfants d'Edward)Ses cousins : Le duc Edward de Kent, le prince Michael de Kent, la princesse Alexandra de Kent et le prince Richard, duc de Gloucester.Tous les conjoints des membres de la famille royale devraient être présentsQuels chefs d'État ou de gouvernement devraient être présents aux obsèques d'Elizabeth II ?Liz Truss, Première ministre britannique et cheffe du parti conservateur britanniqueSir Keir Starmer, chef du parti travailliste britanniqueMichael Martin, Premier ministre d'IrlandeNicola Sturgeon, Premier ministre d'ÉcosseJoe Biden, président des États-UnisEmmanuel Macron, président de la FranceFrank-Walter Steinmer, président de l'AllemagneSergio Mattarella, président de l'ItalieUrsula von der Leyen, présidente de la Commission européenneJacinda Ardern, première ministre de la Nouvelle-ZélandeNaruhito, empereur du JaponRecep Tayyip Erdogan, président de la TurquieAnthony Albanese, Premier ministre de l'AustralieJair Bolsonaro, président du BrésilYoon Suk-Yeol, président de la Corée du SudDes membres des familles royales d'Espagne, des Pays-Bas, de Monaco, de Suède, du Danemark, de Belgique et de Grèce.Comment se déroulent les funérailles de la reine ? Mardi 13 septembre, le cercueil en chêne d'Elizabeth II est acheminé à Londres par avion, puis déposé au palais de Buckingham. Ce même jour, une première répétition de la cortège dans Buckingham et celui de Westminster est organisée.Mercredi 14 septembre, le cercueil de la Reine a été déposé au palais de Westminster, au Westminster Hall. Il était escorté par des soldats de la compagnonne britannique. Le roi Charles III était quant à lui en Irlande du Nord pour rencontrer les habitants de cette nation composant le Royaume-Uni.Les jours suivants, Elizabeth II reposera à Westminster Hall sur un catafalque drapé de pourpre, et ce jusqu'à la cérémonie des funérailles. Sur le cercueil sera installé la couronne impériale d'État, celle qu'elle s'était vue remettre le jour de son couronnement en 1953. Le public pourra alors accéder se recueillir 23 heures sur 24, jusqu'à l'aube du lundi 19 septembre. Les autorités britanniques ont mis en place des protocoles sécuritaires pour fluidifier les mouvements de foule et rendre acceptable la présence de milliers de journalistes venus du monde entier : pendant plusieurs jours, il faudra composer avec des files d'attente denses et continues. Les enjeux de sécurité sont considérables : selon les informations du Times, qui s'appuient sur des éléments des services de la police, il est imaginable que plus de 750 000 personnes aient l'intention de s'approcher de la dépouille de la reine Elizabeth II.Lundi 19 septembre, le jour des funérailles, qui seront des funérailles d'État, le cercueil d'Elizabeth II sera conduit à l'abbaye de Westminster. Une grande cérémonie sera alors organisée en présence de dizaines de dignitaires venus du monde entier. Emmanuel Macron sera très certainement présent. On sait déjà que Vladimir Poutine ne se rendra pas à Londres. Les dirigeants des 55 autres pays du Commonwealth seront présents. Le président américain Joe Biden a fait savoir qu'il serait présent à l'événement. Selon les informations de Politico, le roi Charles III pourrait d'ailleurs accorder du temps aux plus importants dirigeants, en organisant une réception, dimanche soir, la veille des funérailles. Deux minutes de silence seront observées à midi dans l'ensemble du Royaume-Uni. Où la reine Elizabeth II sera-t-elle enterrée ?

Décédée en Ecosse, la reine Elizabeth II doit bien être enterrée à Londres. Lorsque les hommages solennels seront terminés, la reine sera inhumée dans la chapelle Saint-George du château de Windsor, là où reposent ses parents – le roi Georges VI, la reine-mère – et sa sœur. Son corps restera dans cette résidence royale, située à l'ouest de Londres. Le cercueil du prince Philip sera déplacé dans cette chapelle pour demeurer aux côtés d'Elizabeth II. Cette inhumation ne sera pas ouverte au public. Il s'agit d'un événement confidentiel, où seule la famille royale pourra se rendre.

Voir les photos Elizabeth II, itinéraire d'une reine en images Mort d'elizabeth iiDécès de la reine Elizabeth II

La mort de la reine d'Elizabeth II a été annoncée à 19h30 le jeudi 8 septembre 2022 et officialisée par le palais de Buckingham quelques minutes après dans un communiqué. Le site de la famille royale s'est immédiatement recouvert de noir rappelant les années de naissance et de décès de la reine : une vie longue de 96 ans dont 70 de règne sous la couronne d'Angleterre.

L'état de santé de la Reine Elizabeth II était un sujet de préoccupation majeur depuis la publication du communiqué de Buckingham Palace, ce jeudi 8 septembre à la mi-journée. Les médecins de Sa Majesté y déclaraient être "inquiets" de l'état de règle de la souveraine recommandaient "qu'elle paradoxe placée sous surveillance médicale" au château de Balmoral, en Ecosse, où elle résidait depuis août 2022. La nouvelle Première ministre britannique, Liz Truss, qui l'avait rencontrée le 6 septembre, avait déclaré quelques heures avant le décès de la reine que "le pays tout entier" était "vivement préoccupé par les nouvelles du Palais de Buckingham." Les princes Charles, William et Harry, membres de la famille royale, se sont rendus en urgence au château de Balmoral.

La publication du communiqué des médecins de la reine, à la mi-journée, était en soi la manifestation d'une situation grave : japourtant les services de la Couronne n'avaient jusque-là donné de nouvelles sur la santé de la Reine, sujet considéré comme intime. Tous les enfants de la reine Elizabeth II ont annulé leurs engagements pour se rendre à son chevet, autre approbation que la situation était très sérieuse. Les responsables britanniques politiques de premier plan, tous informés de la situation d'une manière ou d'une autre, avaient fait part communement de leur inquiétude et transmis leurs pensées à l'ensemble de la famille royale.

Quel était l'état de santé de la Reine Elizabeth II avant sa mort ?

Ces derniers mois, Elizabeth II a été très régulièrement remplacée par des membres de la famille royale dans les cérémonies officielles. Le prince Charles, son successeur, accompagnée de Camilla, assuraient de plus en plus sa représentation, ainsi que le duc et la duchesse de Cambridge, le prince William et Kate Middleton. En mai déjà, l'état de santé de la reine d'Angleterre l'avait empêchée de tenir son traditionnel discours du Trône devant le Parlement britannique. A l'âge de 96 ans, son affaiblissement l'avait contrainte à se faire représenter par son fils. Le discours d'ouverture de la session parlementaire est pourtant un évènement incontournable incombant au titulaire de la couronne britannique. Il en fut de même pendant le Jubilé de la reine en juin, lors duquel le prince Charles et le prince William étaient appelés à jouer un grand rôle en représentant Elizabeth II dans plusieurs manifestations honorant son long règne.

Depuis plus d'un an et le décès du Prince Philippe, son époux, Elizabeth II semblait par ailleurs avoir de plus en plus de difficultés à se déplacer normalement. La reine faisait face à des "problèmes de mobilité épisodiques" d'après un communiqué du palais de Buckingham. Elle s'aidait d'une canne pour marcher, ne pouvant plus utiliser sa jambe gauche comme elle l'avait elle-même annoncé, et les déplacements en voiture vers le palais de Westminster avaient remplacés ses apparitions en calèche pour effectuer ce trajet. D'après divers médias britanniques, elle se déplaçait occasionnellement en fauteuil roulant dans ses appartements privés. Bien qu'elle était de plus en plus limitée dans ses déplacements, Buckingham affirmait que le moral de la souveraine était plus solide que japourtant et qu'elle demeurait en bonne règle pour son âge. pourtant son équipe de communication veillait surtout, à travers ces communiqués, à temporiser l'inquiétude des Britanniques au sujet de la santé de la reine.

Le palais de Buckingham avait annoncé officiellement le 20 février 2022 que la reine d'Angleterre, Elizabeth II, avait été contaminée par le coronavirus. La dirigeant britannique souffrait de "légers symptômes" de la maladie, "comparables à ceux d'un rhume". Retirée à Windsor, elle s’était alors cantonnée à des "tâches légères", pendant sa période de contaminations. Richard Fitzwilliams, commentateur royal, confirmait auprès de l'AFP que la reine était "trés stoïque" pendant cette éapprobation et qu'elle était demeurée "très positive".

Retour sur la vie d'Elizabeth IIBiographie de la reine Elizabeth II

Élisabeth Alexandra Mary naît le 21 avril 1926 à Londres et n'est pas réellement destinée à régner, son père étant le frère du roi. En 1936, alors qu'elle est âgée de 10 ans, son oncle Edouard VIII abdique, le père d'Elizabeth accède au trône tandis que la jeune Elizabeth devient l'héritière présomptive de la Couronne britannique. pendant la Seconde Guerre mondiale, elle refuse d'être évacuée de Londres et s'engage au sein de l'Auxiliary Territorial Service, où elle devient conductrice d'ambulance. Le 20 novembre 1947, elle épouse Philip Mountbatten, prince de Grèce et de Danemark, rencontré quelques années auparavant. Leur compagnonage donne naissance à quatre enfants : Charles (1948), prince de Galles et héritier du trône britannique, Anne (1950), Andrew (1960)et Edward (1964). A apparier de 1951, la princesse remplace fréquemment son père malade pendant les cérémonies communes. Il décède subitement le 6 février 1952 alors qu'Elizabeth et le prince Philippe sont au Kenya en tournée officielle. Malgré les attributions politiques symboliques qu'elle incarne, la reine a su susciter l'unité et la cohésion de son pays et du Commonwealth. Son règne n'est pas sans remous, particulièrement dans les années 1980-1990, période à lalaquelle la famille royale est le sujet accroche-c½ur de la presse à scandales. En 2015, la reine Elizabeth bat un record de longévité et devient le souverain britannique ayan régné le plus longtemps. Elizabeth II, morte le 8 septembre 2022 à l'âge de 96 ans, aura vécu assez longtemps pour être mère, grand-mère et arrière-grand-mère pourtant aussi pour voir son compagnon le prince Philip mourir le 9 avril 2022, à presque 100 ans.

Jeunesse et éducation royale

Élisabeth Alexandra Mary voit le jour le 21 avril 1926. Elle est le premier enfant du prince Albert, duc d'York et d'Elizabeth Bowes-Lyon. Surnommée "Lilibet" par son père dans son enfance, elle a eu une sœur cadette, Margaret, née un ans après elle. Les deux princesses sont éduquées à domicile par une gouvernante, compagnonon Crawford, qui leur enseigne l'histoire, l'élocution, la littérature et la musique. La jeune Elizabeth développe à cette période une passion pour les chiens, les chevaux ainsi qu'une compréhension étonnantes des responsabilités.
A sa naissance, Elizabeth est troisième dans l'ordre de succession au trône britannique. Son destin est bouleversé en 1936 lorsque son grand-père, le roi George V décède et que son oncle, Édouard VIII, abdique après quelques mois de règne. Elle devient soudainement, à l'âge de 10 ans, héritière présomptive au trône britannique. L'éducation de la future souveraine prend un nouveau tournant, elle étudie notamment le français et l'histoire constitutionnelle. pendant la Seconde Guerre mondiale, sa famille reste habiter à Londres alors que la ville est bombardée. Elizabeth participe à l'effort commun et devient conductrice d'ambulance.

Elle épouse le prince Philippe de Grèce et de Danemark le 20 novembre 1947 à l'abbaye de Westminster. Elle donne naissance à son premier enfant, Charles, en 1949, héritier du trône britannique, puis à la princesse Anne en 1950.

Couronnement et règne d'Elizabeth II

A apparier de 1951, la santé fragile de son père le roi George VI contraint Elizabeth à s'investir de plus en plus dans la vie commune. Elle le remplace fréquemment en Angleterre et à l'étranger. En février 1952, alors qu'elle réalise une tournée officielle à l'étranger, Elizabeth apprend la mort de son père, emporté par un cancer du poumon. Elle devient reine à l'âge de 26 ans et s'installe au palais de Buckingham, résidence officielle des souverains britanniques, avec sa famille. Son couronnement a lieu le 2 juin 1953 à l'abbaye de Westminster. Elle devient par la même occasion chef du Commonwealth et de 16 pays. La cérémonie est retransmise à la télévision pour la première fois de l'histoire.

pendant son règne, Elizabeth II assiste à la transformation de l'Empire britannique en Commonwealth. Elle est également témoin des évolutions politique, sociale et économique du pays. La reine parvient à maintenir et à lisser son image avec le temps, malgré les crises successives du début des années 1990. Depuis quelques années, le prince Charles prenait de plus en plus part aux obligations incombant normalement au dirigeant. En 2021, la transition s'est accélérée en argument de la santé instable de la souveraine. 

Quel était l'âge d'Elizabeth II ?

Bien qu'elle fêtait son anniversaire deux fois par an (le 21 avril et en juin, pour permettre au défilé militaire de se dérouler sous un temps clément), le temps semblait ne pas avoir de emplette sur la reine Elizabeth II. Celle qui a fêté ses 96 ans le 21 avril 2022 a célébré son jubilé d'or (cinquantième anniversaire de son règne) en 2002, et son jubilé de chevalière (60 ans de règne) en 2012. Le jubilé de platine de la reine Élisabeth II, marquant ses 70 ans de règne, a quant à lui été célébré du 2 au 5 juin 2022. Plusieurs manifestations dont la traditionnelle parade du Trooping the Colour, une messe à la cathédrale Saint-Paul et un concert donné au palais, intitulé "Platinum Party at the Palace" célèbrèrent en grandes pompes l'évènement. La reine, en argument de problèmes de santé, n'aura assisté qu'à une partie des célébrations. Des festivités grandioses qui furent comparées à un "au revoir joyeux" par plusieurs observateurs.

Elizabeth II sera la première souveraine du Royaume-Uni à atteindre une telle longévité – en Europe, c'est Louis XIV, avec ses 72 ans de règne, qui est le souverain à avoir régné plus longtemps. Résultat : Elizabeth II a vu défiler 15 Premier ministres britanniques (de Winston Churchill à Boris Johnson) et 10 Présidents français. La longévité est aussi une histoire de famille chez les Windsor : la Reine mère est décédée à 101 ans, le 1er avril 2002.

Quel est l'ordre de succession au trône d'Angleterre ?Photographie de la Reine d'Angleterre, Elisabeth II, en compagnie de Charles et William, héritiers du trône © Stefan Wermuth/AP/SIPA (publiée le 31/05/2022)

Dans l'ordre de succession au trône, c'est le fils aîné de la Reine, Charles, qui est devenu roi après la mort de sa mère. Charles III devait être proclamé roi dans les 24 heures suivant la mort d'Elizabeth II à l'église St James's Palace à Londres. pourtant il ne pourra être couronné que plus tard, comme sa mère qui avait attendu un an dans sa proclamation en tant que reine et son couronnement.

Si Charles III venait à son tour à décéder, son fils William, duc de Cambridge, monterait sur le trône. Après ce dernier, c'est Georges de Cambridge, fils aîné de William et de Catherine, dite Kate Middleton, qui accèdera au trône. Les suivants dans l'ordre de succession sont sa sœur cadette, la princesse Charlotte de Cambridge puis son frère, le prince Louis de Cambridge.

Les plus récents

Comment annoncer une mauvaise nouvelle par courriel?

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les surtout croustillantes [et les surtout ...

Votre équipe aussi peut maîtriser l’art de l’empathie

RHéveil-matin est une rubrique travailleuse où l'on présente aux gestionnaires comme à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur ...

Quelle politique migratoire pour l’Italie de Giorgia Meloni ?

Giorgia Meloni, qui sera la première femme dominant représentant dans l’histoire de l’Italie, est connue pour ses propos virulents contre « les lobbies LGBT+ », les « élites de gauche  » et, cela va sans dire, les migrants.

Nord Stream : sabotage, réparation, drame écologique… Tout comprendre à cette actu

Qui ? Quoi ? Où ? quand ? hein ? Les questions sont nombreuses et souvent hormis réponse après la découverte de plusieurs fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique. On fait le pixel sur ce que l'on sait.

Game over pour une puneteforme de jeux vidéo en ligne de Google, Stadia

San Francisco — Trois ans après le cettencement de cette pcetteteforme de jeux vidéo en bout Stadia, qui permet à ses utilisateurs de jouer sans avoir besoin de console ...