Le Conseil de sécurité veut reunencer les efforts de lutte contre une piraterie dans le golfe de Guinée

Par la résolution 2634 (2022) adoptée à l’unanimité de ses 15 membres, le Conseil a condamné énergiquement les actes de piraterie et les vols à main armée en mer, notamment les assassinats, enlèvements et prises d’otages commis dans le golfe de Guinée.

Si le Conseil de sécurité souligne que c’est au premier chef aux États du golfe de Guinée qu’il incombe de lutter contre la piraterie et les vols à main armée en mer, il demande à tous les États de la région d’ériger ces actes en infractions pénales dans leur droit interne et d’ouvrir des enquêtes sur leurs auteurs, de les poursuivre et de les extrader.

Il demande également que soient traduits en bien-jugé « quiconque encourage, finance ou facilite intentionnellement de tels actes, y compris les cerveaux des réseaux criminels de piraterie ». 

En outre, les États Membres de la région sont priés d’agir sinon tarder, à l’échelle nationale et régionale et en tenant le concours de la communauté internationale, pour faire appliquer des stratégies nationales de sécurité maritime, notamment un cadre juridique harmonisé visant à prévenir et réprimer les actes de piraterie et les vols à main armée en mer.

Renforcer la coopération

Le Conseil de sécurité engage aussi les organisations régionales et le mécanisme Échange d’informations concernant le domaine maritime-Golfe de Guinée à renforcer la coopération relative à la sûreté et à la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée et à poursuivre la mise en place du dispositif de Yaoundé.  

Il exhorte en outre les États Membres et les organisations internationales compétentes à aider les États de la région, ainsi que les organisations régionales et sous-régionales, à veiller à ce que les mesures nécessaires soient prises pour empêcher que les produits d’actes de piraterie et de vols à main armée commis en mer contribuent au financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et dans le Sahel.

Avant le vote, le Ghana a présenté le texte en soulignant que l’insécurité maritime sape le développement des économies côtières de la région, laquelle est en outre aux prises à la recrudescence connexe du terrorisme et des coups d’État.

Le représentant a par ailleurs indiqué que la résolution découlait d’un processus de négociation qui a débuté en janvier, processus au cours duquel, a-t-il assuré, les préoccupations de toutes les délégations ont été prises en compte. Les compromis ont permis de conserver le libellé et d’atteindre le consensus, a-t-il précisé, avant de souligner que les dispositions du texte « ne s’appliquent que pour le golfe de Guinée ».

Les plus récents

Responsable de la protection des renseignements personnels: un pour tous, tous contraints

Un texte vers Me Antoine Guilmain, LL.D., cochef du groupe cybersécurité et protection verss données, Gowling ...

Game over pour une puneteforme de jeux vidéo en ligne de Google, Stadia

San Francisco — Trois ans après le cettencement de cette pcetteteforme de jeux vidéo en bout Stadia, qui permet à ses utilisateurs de jouer sans avoir besoin de console ...

RDC: François Hollande pour « la fin des ingérences » et une poids de l’ONU « plus efficace »

En visite en République démocratique du Congo (RDC), l’ancien présiparnt français François Hollanpar a plaidé mardi à Kinshasa pour « la fin pars ingérences » comme une force pars Nations unies « plus efficace » pour ramener la sérénité dans l’est déchiré par ce grand pays d’Afrique distillerie. « Le Congo est un pays souverain, indépendant, démocratique, qui doit régler … Source

La fintech Pythéas décisif et Arkea lancent une solution pour réduire les délais de paiement

Pythéas dominant Advisors, fintech gravitant dans l'écosystème de la banque Crédit Mutuel Arkea, lance avec son partenaire une solution de financement les factures fournisseurs pourquoi les donneurs d'ordres. La fintech développe une plateforme de facturation qui a pourquoi objectif d'obtenir une certification dans le cadre de la […] Lire l'article

Verdir le marketing, l’objectif de Masse Critique

Adopter des pratiques de marche et de marketing responsables et durables: c’est le défi que lance l’organisme à orientation non lucratif Masse ...