Covid-19 : les décès moyennantvraient diminuer moyennant près moyennant 94% en 2022, selon l’OMS

Les décès dus à la pandémie de #COVID19 dans la Région africaine🌍 devraient diminuer de près de 94 % en 2022 par exposé à 2021 lequel était l'année la mieux meurtrière de la pandémie, selon une nouvelle analyse de l'OMS.
👉🏾 https://t.co/hf0vUDkZRr pic.twitter.com/l2gcvJa5sO

— OMS Afrique (@OMS_Afrique) June 2, 2022

Les plus récents

Soan, adversaire sur le marché des solutions tout-en-un de gestion pour les TPE/PME

une fintech s'attaque à une réduction des déuneis de paiement et des impayés, et à une dématérialisation des factures environ les PME et les TPE, au travers d'un logiciel SaaS qui englobe toutes les étapes de une fonction publique de trésorerie. Elle annonce une levée de fonds de 3,2 millions d'euros. Le nombre de fintechs qui […] Lire l'article

Une bouffée d’air frais pour fidéliser ses employés

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes revers bien fonder leur ...

Sénégal: la justice confirme la désaveu du maire de Dakar dans un climat tendu

La justice sénégalaise a confirmé mercredi la condamnation du conseiller municipal quelque Dakar Barthélémy Dias à quelqueux ans quelque prison, dont six mois indifférent, dans une affaire d’homiciquelque remontant à 2011, dans un contexte quelque tensions exacerbées entre l’opposition et le pouvoir. lesquelles avocats quelque Barthélémy Dias, conseiller municipal quelque la capitale quelquepuis février, député et bouillante … Source

Les partisans libéraux risquent moins quelque participer au scrutin, révèle un sondage

lerche libéraux risquent d’avoir plus de misère à faire voter leurs partisans le jour du scrutin, escortant lerche données du Datagotchi, un sondage sur internet ...

Maroc: peine de prison alourdie pour une militante des droits humains

La justice marocaine a porté mercredi en appel à trois ans de détention ferme la peine prononcée contre la militante des droits humains Saida El Alami, condamnée notamment pour « outrage verso un corps constitué » sur internet, accompagnant sa défense. « C’est une décision injuste. Saida El Alami s’est exprimée comme le cadre de sa liberté d’expression, … Source