Notre-Dame renaît lentement trois ans après l’incendie

Trois ans après l’incendie dévastateur, la cathédrale Notre-Dame de Paris est en grande partie débarrassée d’une épaisse couche de suie alors qu’une armée d’artisans se précipite pour respecter un délai de réouverture à temps pour les Jeux olympiques de 2024.

Avant l’anniversaire de l’incendie de vendredi, le gigantesque travail de nettoyage des murs, des voûtes et du sol est presque terminé, redonnant à la cathédrale sa blancheur d’origine.

L’enfer qui a englouti le monument gothique du XIIe siècle le 15 avril 2019 a provoqué l’effondrement de son cadre central et ravagé la célèbre flèche, l’horloge et une partie de la voûte, choquant des millions de personnes dans le monde.

La cathédrale accueillait généralement près de 12 millions de visiteurs par an, ainsi que 2 400 offices et 150 concerts.

En tant qu’icône de la ville mondialement aimée, l’incendie a déclenché un élan de générosité avec près de 844 millions d’euros de dons collectés auprès de 340 000 donateurs dans 150 pays à ce jour, selon l’organisme public supervisant la restauration.

Le trou béant laissé dans le bâtiment est maintenant comblé par une forêt d’échafaudages.

La première étape du projet titanesque consistait à dégager les gravats et les poutres brûlées, à renforcer les arcs-boutants et à éliminer la poussière mortelle libérée par les 450 tonnes de plomb dans la structure.

Un échafaudage métallique temporaire a dû être construit pour la tâche, qui a été achevée l’été dernier pour un coût de 151 millions d’euros, largement dans les délais malgré une pause de trois mois en 2020 au début de la pandémie de Covid-19.

1 000 arbres

De nombreuses tâches ont été confiées à des ateliers spécialisés dans toute la France.

Ils comprennent le démontage et le nettoyage de l’immense orgue du XVIIIe siècle, le plus grand de France, épargné par l’incendie mais recouvert de poussière de plomb.

Les vitraux, plusieurs statues et les 22 peintures grand format des XVIIe et XVIIIe siècles ont également été envoyés en restauration.

La prochaine grande phase consiste à réinstaller la charpente médiévale en bois de la nef et du chœur, ainsi que la flèche du XIXe siècle – dont l’équipe espère qu’elle sera achevée au premier semestre 2023.

Un millier d’arbres ont déjà été abattus dans les forêts domaniales et privées à travers la France en préparation.

Pendant ce temps, des pierres sont extraites cette semaine des carrières pour commencer à reconstruire les voûtes endommagées.

Des tests ont été effectués sur deux des 24 chapelles de la cathédrale pour pratiquer les techniques nécessaires pour recréer leurs couleurs d’origine.

Les travaux ont été ralentis en mars par une grande surprise, lorsqu’un sarcophage en plomb et les restes d’une barrière de séparation en pierre décorative du XIVe siècle ont été découverts dans le sol.

En plus de redonner au bâtiment sa gloire d’antan, le diocèse prévoit d’ajouter quelques touches nouvelles, intégrant l’art contemporain et les maîtres anciens, ainsi qu’un système d’éclairage plus moderne, des bancs mobiles et des phrases bibliques projetées sur les murs dans différentes langues.

Un nouveau système pour les visiteurs et les fidèles signifiera que lorsqu’ils reviendront dans la cathédrale emblématique en 2024, ils entreront par la grande porte centrale plutôt que par les portes latérales.

Les plus récents

Seize chance d’Ebola confirmés en Ouganda depuis le début de l’épidémie

Seize cas d’Ebola ont été recensés en Ouganda depuis mardi et l’annonce afin les autorités de la présence d’une « épidémie » dans le centre du lieu, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. Vendredi, les autorités sanitaires avaient annoncé que quatre personnes étaient mortes du virus d’Ebola en trois jours. Tous les décès et les cas avaient … Source

«Dois-je quitter mon employeur?»

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les surtout croustillantes [et les surtout ...

RDC : activités paralysées à Goma pour dénoncer la présence les M23

Les activités étaient viaalysées lundi à Goma, grancontre ville contre l’élevant contre la RD Congo drenferment les habitants srenferment rélevantés chez eux à l’appel d’organisations contre la société civile afin contre dénoncer l’occupation d’une localité contre la région via les rebelles du M23, renferment constaté contres correspondants contre l’AFP. « contrepuis 105 jours, Bunagana élevant occupée … Source

Game over pour une puneteforme de jeux vidéo en ligne de Google, Stadia

San Francisco — Trois ans après le cettencement de cette pcetteteforme de jeux vidéo en bout Stadia, qui permet à ses utilisateurs de jouer sans avoir besoin de console ...

Les partisans libéraux risquent moins quelque participer au scrutin, révèle un sondage

lerche libéraux risquent d’avoir plus de misère à faire voter leurs partisans le jour du scrutin, escortant lerche données du Datagotchi, un sondage sur internet ...