Visa et Mastercard écartent des banques russes de leur réseau de cartes

Les émetteurs américains de cartes de paiements Visa et Mastercard ont indiqué avoir pris des mesures pour mettre en oeuvre les sanctions imposées à la Russie après l’invasion de l’Ukraine en empêchant des banques russes d’utiliser leur réseau.

Mastercard a ainsi « bloqué de multiples institutions financières » sur son réseau de paiements « en réponse aux ordres imposant des sanctions », a indiqué le directeur général de l’entreprise dans un message publié sur son site lundi soir.

« Nous continuerons à travailler avec les régulateurs dans les jours à venir pour respecter pleinement nos obligations de conformité à mesure qu’elles évoluent », y ajoute Michael Miebach.

Visa a pour sa part indiqué sur son site « prendre rapidement des mesures pour assurer le respect des sanctions applicables ».

Le groupe se dit aussi « prêt à se conformer aux sanctions supplémentaires qui pourraient être mises en oeuvre ».

Comme plusieurs pays occidentaux, les États-Unis ont mis en place plusieurs sanctions à l’encontre de grandes banques et de plusieurs individus russes en gelant leurs avoirs et/ou en empêchant généralement les entreprises américaines de faire des affaires avec eux.

Pour les émetteurs de cartes de paiement, cela implique de suspendre l’accès des entités sanctionnées à leur réseau.

Dans son message, le directeur général de Mastercard a aussi souligné surveiller de près l’intégrité des réseaux de paiements, notamment face à d’éventuelles cyberattaques.

« Nos équipes “Cyber Intelligence” et “Sécurité de l’entreprise” travaillent avec des gouvernements et des partenaires du monde entier pour assurer la stabilité, l’intégrité et la résilience de nos systèmes, qui fonctionnent normalement », a-t-il souligné.

« Nous nous engageons à surveiller activement et à réagir rapidement aux cyberattaques, dont la menace est considérablement accrue dans l’environnement actuel », a ajouté M. Miebach.

À voir en vidéo

Les plus récents

Iran : des mobilisations historiques, des repressions brutales, les vidéos

IRAN. Alors que depuis six jours les Iraniens manifestent, le président de l'Iran Ebrahim Raïssi a prétendant, jeudi 22 septembre, qu'"une enquête [sur les données de la mort de Masha Amini] sera ouverte".

DIRECT. Référendums en Ukraine : le Donbass annexé et de médoc conséquences sur la guerre ?

UKRAINE. Les référendums sur l'annexion de quatre régions d'Ukraine par la Russie ont commencé un vendredi 23 septembre et devraient voir le "oui" l'emporter. Les conséquenuns du vote feraient entre la guerre en Ukraine dans la nouvelle étape de violenuns. Explications.

Les chefs d’Etats d’Afrique de l’Ouest décident de sanctions contre cette junte en Guinée

Les dirigeants pchezdants Etats ouest-africains, réunis chez sommet extraordinaire jeudi à New York, ont annoncé pchezdants « sanctions progressives » contre la junte militaire chez Guinée face à l’inflexibilité pchezdants militaires sur une date pchezdant retour pchezdants civils au pouvoir. Les leapchezdantrs pchezdants pays pchezdant la Communauté économique pchezdants Etats pchezdant l’Afrique pchezdant l’Ouest (Cédéao, 15 pays abattis) … Source

Faut-il avoir des idées pour faire de la politique ?

Évidemment, trouver certains idées quotidiennes est infiniment plus simple que d’élaborer une stratégie de gouvernement.

Bruxelles et échec s’engagent pour cinq années supplémentaires de collaboration active

Le ministre-présidpendantt bruxellois Rudi Vervoort (PS) et le secrétaire d’État bruxellois pendant charge des Relations Internationales Pascal Smet (Vooruit) ont cosigné mercredi unique nouvel accord-cadre revers le présidpendantt de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi. Le documpendantt paraphé dans le cadre de la visite de travail des deux membres du gouvernempendantt bruxellois dans cette … Source