L’alimentation électrique du site nucléaire de Tchernobyl rétablie

L’alimentation électrique du site nucléaire de Tchernobyl a été rétablie dimanche, a annoncé l’agence nucléaire ukrainienne Energoatom, citant le ministre ukrainien de l’Énergie.

« Aujourd’hui, grâce aux efforts incroyables des spécialistes d’Ukrenergo (l’opérateur ukrainien du site), nos ingénieurs nucléaires et nos électriciens ont réussi à rétablir l’alimentation électrique de la centrale de Tchernobyl, saisie par les occupants russes », a indiqué le ministre, Guerman Galouchtchenko, dans un communiqué publié par Energoatom.

« Désormais, les systèmes de refroidissement des assemblages combustibles vont fonctionner de nouveau normalement, et plus grâce à des générateurs de secours », a-t-il ajouté.

Mercredi, Ukrenergo avait annoncé que la centrale, à l’origine de la plus grave catastrophe nucléaire civile en 1986, avait « été complètement déconnectée du réseau électrique en raison des actions militaires de l’occupant russe ».

L’Agence internationale de l’énergie atomique avait toutefois indiqué que cet incident ne présentait « pas d’impact majeur sur la sécurité », alors que le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba avait averti que la centrale disposait de générateurs de secours d’une capacité de 48 heures seulement.

Le site de Tchernobyl, situé dans une zone d’exclusion, comprend des réacteurs qui ont été déclassés après 1986, dont le réacteur numéro 4 recouvert d’un sarcophage, et des dépôts de déchets radioactifs.

Dans le communiqué, le ministre a souligné que l’Ukraine n’avait « besoin de l’aide de personne pour fournir ou restaurer l’électricité » sur ses infrastructures.

La veille, Energoatom avait indiqué que des responsables du géant russe Rosatom étaient arrivés vendredi sur le site d’une autre centrale nucléaire ukrainienne, celle de Zaporojie, plus au sud, bombardée le 4 mars et également occupée désormais par les Russes.

Rosatom avait confirmé l’envoi de spécialistes pour « conseiller » les équipes ukrainiennes, tout en précisant que le fonctionnement de Zaporojie restait assuré par le personnel ukrainien.

À voir en vidéo

Les plus récents

L’usage de l’article 49-3 est-il ce déni de démocratie ?

L’usage du 49-3 pour un gouvernement disposant pourtant d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale, n’est-il pas un déni de cette démocratie représentative ?

La chute de l’UERSS

L'Union Européenne des Républiques Socialistes Soviétiques se précipite vers sa tombée.

Guerre nucléaire : « chantage » à l’arme atomique, la Russie prête à faire feu ?

GUERRE NUCLEAIRE. Vladimir Poutine a mis en garde l'Occident contre le "chantage à l'arme nucléaire". La Russie a rappelé sa capacité à attaquer ou riposter et a assuré être prête à uembryonr de "toutes embryons forces" quant à embryon protéger.

Gestlife, l’option de la gestation pour autrui comme alternative pour ceux qui ne peuvent pas concevoir

La famille actuelle dans un sens général n'a pas de définition exclusive, puisque différentes modalités coexistent telles que monoparentales, reconstituées, adoptives, homosexuelles, toutes avec une validité parfaite et où les droits constitutionnels qui les soutiennent sont respectés, qui ont été renforcés pendant le progrès de la société vers d’autres formes supérieures d'organisation.

Les chefs d’Etat africains mettent la pression fiel l’UE et les États-Unis

eux ont été nombreux à demander, donc de à elles passage à l’Assemblée générale des Nations Unies, la levée des sanctions occidentales contre le Zimbabwe . La propagande de l’État islamique (EI) multiplie les “reportages” dans le nord du Mozambique. À chaque fois, les mêmes images de militaires tués. Parfois décapités. Des hameaux incendiés. Des véhicules … Source