La décision sur les péages électroniques est toujours en suspens, selon le Trésor, alors que les hausses de prix entrent en vigueur

Au milieu de l’incertitude quant à savoir si les péages électroniques seront supprimés ou non, les automobilistes du Gauteng qui paient leurs comptes de péage électronique devront payer plus suite à une hausse des prix.

La South African National Road Agency Limited (Sanral) a annoncé la semaine dernière qu’elle apporterait des ajustements aux tarifs de péage annuels, y compris ceux des e-péages.

Les nouveaux tarifs – en vigueur à partir du mardi 1er mars – ont augmenté de 5 % conformément à l’indice des prix à la consommation (IPC).

Les augmentations ont été publiées au Journal officiel et publiées plus tôt en février par le ministre des Transports, Fikile Mbalula.

Décision sur les e-péages

La hausse des prix intervient une semaine après le discours du budget du ministre des Finances Enoch Godongwana.

Godongwana devait se prononcer sur la saga du projet d’amélioration de l’autoroute de Gauteng (GFIP) lors de son premier discours sur le budget mercredi dernier.

Mbalula a indiqué en novembre 2021 que le Cabinet avait finalement décidé de mettre fin au programme. Cependant, le ministre a également souligné que le Trésor national avait arrêté l’exécution de la décision.

Suite à l’échec de Godongwana à mentionner les péages électroniques dans son discours, le Trésor a déclaré qu’une décision sur les péages électroniques serait communiquée en temps voulu.

« Lorsque nous aurons fait des progrès suffisants, les annonces nécessaires seront faites », a récemment déclaré le Trésor au Citizen.

Stefanie Fick, directrice exécutive de la division de la responsabilité de l’Organisation Undoing Tax Abuse (Outa), a soutenu que le GFIP était « un stratagème illégal » en raison du manque d’engagement du public.

A LIRE AUSSI: Les automobilistes doivent se préparer à payer plus pour les péages à partir du mois prochain, confirme Sanral

Elle a déclaré au Citizen que le gouvernement devrait accepter que le projet de péage électronique ait échoué, car le taux de conformité s’élevait actuellement à 15 %, ajoutant que Sanral était financé par le gouvernement pour s’occuper de l’entretien des routes à travers le pays.

Sanral devrait recevoir 9,9 milliards de rands supplémentaires pour l’entretien du réseau routier sans péage pour l’exercice 2022/2023, comme annoncé par Godongwana lors de son discours.

Fick a ajouté qu’Outa défendrait tout membre du public qui serait convoqué par Sanral pour payer sa dette de péage électronique.

« Même s’ils décident d’aller de l’avant avec les péages électroniques, nous avons toujours notre contestation collatérale devant la Haute Cour. Nous défendons toujours des personnes devant tous les tribunaux d’instance du pays.

« Il y a un groupe de cas dont nous discuterons pour savoir si Sanral peut poursuivre les personnes qui ne paient pas les péages électroniques. Il y a actuellement une affaire devant la Haute Cour, mais en raison de l’indécision sur les péages électroniques, elle est en suspens.

« Mais à la minute où le gouvernement ou le conseil d’administration de Sanral décident qu’ils vont à nouveau s’en prendre aux gens…. Cette affaire commencera là où elle s’est arrêtée. Nous continuerons donc notre combat contre ce stratagème illégal », a-t-elle déclaré.

Les précédentes tentatives d’Outa de faire déclarer les péages électroniques illégaux ont été rejetées par le Haut de Pretoria ainsi que par la Cour suprême d’appel (SCA).

Cependant, le jugement de la Haute Cour a laissé ouverte la possibilité d’une contestation judiciaire si et quand Sanral émettait des citations à comparaître.

Hausse des prix

Pendant ce temps, l’augmentation de 5% des péages électroniques n’a pas été bien accueillie par l’Alliance démocratique (DA), qui a exprimé sa « déception » face à la hausse des prix.

« C’est extrêmement décevant car cela signifie que depuis au moins cinq ans, les habitants de Gauteng se sont fait mentir à propos des péages électroniques. Chaque année depuis 2018, le ministre des Transports, le Premier ministre David Makhura et le MEC pour les routes et les transports promettent que les péages électroniques seront supprimés », a déclaré mardi la DA dans un communiqué.

Le parti a déclaré que les tarifs de péage électronique mettaient à rude épreuve les automobilistes accablés dont les budgets étaient déjà serrés.

« Le DA soutient que les péages électroniques n’ont pas leur place dans le Gauteng et qu’ils devraient être supprimés immédiatement. Il est grand temps que Mbalula prenne une décision ferme sur les péages électroniques.

Alors qu’une décision finale sur les péages électroniques n’a pas encore été prise, Godongwana a informé le Parlement jeudi dernier que le principe de l’utilisateur-payeur serait conservé sous une forme ou une autre.

LIRE LA SUITE: Le gouvernement doit « mordre la balle » et prendre une décision sur les péages électroniques, déclare le PDG de Sanral

Le ministre à la présidence Mondli Gungubele, en septembre de l’année dernière, a également insisté sur le fait que le gouvernement soutenait une politique d’utilisateur-payeur sur les péages électroniques.

Les péages électroniques, qui ont été mis en place en décembre 2013, ont immédiatement été accueillis avec hostilité, de nombreux membres du public refusant de payer.

Cela a conduit le président Cyril Ramaphosa à nommer une équipe de travail pour résoudre l’impasse sur les péages électroniques en 2019.

Gauteng MEC pour les infrastructures routières Jacob Mamabolo a également exprimé la position officielle du gouvernement provincial sur les péages électroniques qui reste qu’ils doivent être supprimés.

Derniers tarifs de péage

Les plus récents

RDC: 1 mort, 2 blessés dans un accrochage dans le parc des Virunga

cette personne a été tuée et deux changés blessées mercredi lors de l’attaque d’cette patrouille d’écogardes par « cette foule d’envahisseurs » dans le clos national des Virunga, dans l’est de la RD Congo, a annoncé l’Institut congolais revers la conservation de la nature (ICCN). Les gardes, en patrouille dans le nord du clos, à Kasindi/Lubiliha, près … Source

Sénégal: la justice confirme la désaveu du maire de Dakar dans un climat tendu

La justice sénégalaise a confirmé mercredi la condamnation du conseiller municipal quelque Dakar Barthélémy Dias à quelqueux ans quelque prison, dont six mois indifférent, dans une affaire d’homiciquelque remontant à 2011, dans un contexte quelque tensions exacerbées entre l’opposition et le pouvoir. lesquelles avocats quelque Barthélémy Dias, conseiller municipal quelque la capitale quelquepuis février, député et bouillante … Source

Maroc: peine de prison alourdie pour une militante des droits humains

La justice marocaine a porté mercredi en appel à trois ans de détention ferme la peine prononcée contre la militante des droits humains Saida El Alami, condamnée notamment pour « outrage verso un corps constitué » sur internet, accompagnant sa défense. « C’est une décision injuste. Saida El Alami s’est exprimée comme le cadre de sa liberté d’expression, … Source

DIRECT. Guerre Ukraine-Russie : vers une escalade du conflit ? Poutine menace l’Europe

GUERRE EN UKRAINE. Dans un discours prononcé à la télévision ce mercredi, Vladimir Poutine a annoncé déployer des dizaines de milliers de soldats supplémentaires en Ukraine plus menacé l'Occident avec l'arme nucléaire. Le guerre serait-elle en train de ratiboiser une nouvelle langage ?

Meghan Markle : éclipsée ces funérailles de la reine et bientôt privée de résidence ?

MEGHAN MARKun. Présente et visibunment émue aux funérailuns d'Elizabeth II (photo), Meghan Markun a malgré tout été discrète ce lundi 19 septembre. Son avenir auprès quant à la familun royaun pourrait s'assombrir principalement après un décès un la reine...