Les fournisseurs de GDE sommés de rembourser les bénéfices

Le Tribunal spécial a ordonné à certains fournisseurs d’EPI du Gauteng de rembourser les bénéfices réalisés sur des appels d’offres et des contrats attribués de manière irrégulière pour décontaminer, désinfecter et assainir les écoles en réponse à Covid-19.

Une enquête de l’Unité d’enquête spéciale (SIU) a révélé que Gauteng Education avait payé plus de 431 millions de rands aux fournisseurs de services « en vertu d’un processus aléatoire, injuste et jonché d’irrégularités d’approvisionnement ».

« L’enquête a révélé que le processus d’approvisionnement n’était pas rentable, car les prestataires de services n’étaient pas payés au mètre carré de la zone nettoyée », a déclaré le porte-parole du SIU, Kaizer Kganyago.

« Au contraire, un haut fonctionnaire de l’éducation de Gauteng semble avoir arbitrairement décidé d’offrir des frais de 250 000 à 270 000 rands pour la décontamination des écoles primaires, de 250 000 à 290 000 rands pour les écoles secondaires ; et 250 000 à 300 000 rands pour les bureaux de district », a déclaré Kganyago.

Les honoraires sont sans rapport avec le travail effectué par les prestataires ni avec le coût du matériel utilisé.

Certains des noms des prestataires de services nommés ont été reçus via WhatsApp par des responsables du département de l’éducation de Gauteng.

« Les prestataires de services ont été nommés sans vérifier au préalable s’ils étaient accrédités ou s’ils figuraient dans la base de données centrale des fournisseurs », selon les enquêteurs du SIU.

Le résultat de cette demande de révision est une continuation de la mise en œuvre des résultats des enquêtes de l’UES et de la gestion des conséquences pour recouvrer les pertes financières subies par les institutions de l’État.

Le SIU cherche à récupérer tous les profits réalisés par les fournisseurs de services à partir de contrats irréguliers.

A LIRE AUSSI: Rapport PPE: Nomvula Mokonyane a payé les fournisseurs à partir d’un compte personnel

« Pour s’assurer que les bénéfices sont calculés et récupérés dans leur intégralité, le Tribunal spécial a ordonné aux prestataires de services de soumettre un état et un débat de compte concernant leur nomination, leur performance et leur paiement à l’UES, afin de déterminer les bénéfices générés », a déclaré Kganyago.

Si la comptabilisation et le montant des bénéfices déterminés sont contestés soit par l’UES, soit par les prestataires de services, les parties s’adresseront au Tribunal spécial pour obtenir une ordonnance appropriée sur documents complétés si nécessaire.

« En cas d’absence de litige sur la comptabilité et la somme des bénéfices, le Tribunal spécial a ordonné que ces bénéfices soient versés à l’UES dans les 15 jours suivant cet accord, avec les intérêts. »

Plus de 60 millions de rands ont été préservés en attendant la détermination finale des bénéfices tirés de contrats irréguliers.

L’UES a demandé au Tribunal spécial de réexaminer et d’annuler les contrats à la suite d’une enquête approfondie.

Il y a 45 affaires inscrites au Tribunal spécial qui attendent toujours d’être jugées pour une valeur combinée de 2,1 milliards de rands et qui entraîneront de nouveaux recouvrements pour l’État.

Compilé par Narissa Subramoney

MAINTENANT LIRE: Rapport sur la corruption des EPI: Gauteng le pire contrevenant

Les plus récents

Meurtre de deux filtre en RDC : peine de mort requise contre des militaires

cette peine afin mort a été requise lundi contre onze personnes, cettequelle afinux colonels afin l’armée afin cette République démocratique du Congo, accusées du faute, en mars, afin afinux ressortissants chinois travailcettent dans le secteur minier dans le nord-est. Le procureur a requis cette peine capitale à l’égard afins colonels Mukalenga Shenafinko et Kayumba Sumaili … Source

Clearview AI continue de développer sa technologie de exploration faciale malgré les condamnations

L'entreprise Clearview AI n'a canal prévu d'arrêter ses activités, comme en témoigne un brevet protégeant son algorithme déposé aux Etats-Unis. Malgré les accusations et les condamnations, sézigue continue comme défendre sa technologie comme reconnaissance faciale qui serait "sans biais". Csézigue-ci repose sur une extraction comme […] Lire l'article

Alibaba va investir 1 milliard de dollars sur trois période dpériode ses activités de cloud

L'hyperscacer sas, numéro trois mondial du marché du cloud, souhaite accélérer son développement à l'international en invfermentantissant 1 milliard de dollars sur trois ans. Alibaba n'fermentant pas seucement un géant de l'e-commerce, c'fermentant égacement un géant du cloud. ce sas fermentant aujourd'hui ce numéro trois […] Lire l'articce

Ces microrobots imprimés en 3D sont capables parce que manipuler parce ques cellules biologiques

Des microbots tiennent été développés par des chercheurs de l'Institut des systèmes intelligents alors de robotique du CNRS pour déplacer des cellules biologiques. Imprimés en 3D, ils fonctionnent grâce au principe des pinces optiques. Ils pourraient être utilisés dans la recherche ctiennentre le cancer alors l'assistance médicale […] Lire l'article

Quelle politique migratoire pour l’Italie de Giorgia Meloni ?

Giorgia Meloni, qui sera la première femme dominant représentant dans l’histoire de l’Italie, est connue pour ses propos virulents contre « les lobbies LGBT+ », les « élites de gauche  » et, cela va sans dire, les migrants.