Le sommet de l’UE cherche à renforcer les relations tendues avec l’Afrique

Les dirigeants européens et africains se réunissent pour un sommet de deux jours à partir de jeudi, cherchant à relancer les liens avec des promesses d’investissements majeurs face à la concurrence de la Chine et de la Russie.

Les relations ont été entravées par une série de problèmes : des différends sur l’approvisionnement en vaccins contre le coronavirus, à la lutte contre la migration illégale, une vague de coups d’État en Afrique et l’influence croissante des mercenaires russes en Afrique.

« Notre ambition commune, Africains et Européens, pour ce sommet, est de parvenir à un partenariat renouvelé, modernisé et davantage tourné vers l’action », a déclaré le président sénégalais Macky Sall, qui préside actuellement l’Union africaine.

Le président français Emmanuel Macron, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne, espère que le premier sommet conjoint depuis 2017 pourra raviver sa grande ambition de forger un « New Deal économique et financier avec l’Afrique ».

L’UE vise à convaincre les 40 dirigeants africains à Bruxelles que l’Europe est leur « partenaire le plus fiable » en étoffant une initiative d’investissement qui vise à mobiliser 150 milliards d’euros (170 milliards de dollars) de fonds publics et privés au cours des sept prochaines années.

Le programme est la première partie régionale du Global Gateway de l’UE – un plan d’investissement mondial de 300 milliards d’euros destiné à rivaliser avec l’initiative chinoise Belt and Road.

L’UE envisage une première douzaine de projets ambitieux pour renforcer l’accès à Internet, les liaisons de transport et les énergies renouvelables alors qu’elle cherche à fournir une alternative aux prêts bon marché de Pékin.

Mais les détails sur le financement restent flous et les projets doivent encore être convenus avec la partie africaine.

Les dirigeants africains font plutôt pression pour une étape beaucoup plus concrète consistant à amener les pays de l’UE à autoriser le Fonds monétaire international à allouer des dizaines de milliards de dollars d’aide supplémentaire.

Coups d’Etat, mercenaires, Mali

Le sommet, impliquant une série de tables rondes, intervient à un moment inquiétant pour l’Afrique après une vague de coups d’État militaires et alors que la puissance régionale éthiopienne est ravagée par le conflit.

Le Burkina Faso a rejoint le mois dernier la Guinée, le Mali et le Soudan en tant que quatrième pays gelé par l’UA après que des soldats mécontents ont renversé le président élu.

Ces quatre-là ne seront pas représentés à Bruxelles.

Alors que l’Europe est aux prises avec une invasion russe redoutée de l’Ukraine, elle est également perturbée par l’influence croissante des mercenaires russes dans certains des points chauds les plus instables d’Afrique.

Le groupe paramilitaire ténébreux Wagner, soupçonné d’avoir des liens étroits avec le Kremlin, est accusé de soutenir les ambitions géopolitiques de Moscou.

Les nations occidentales ont condamné l’arrivée signalée de ses mercenaires à Bamako, la capitale du Mali, pour aider à protéger une junte qui a pris le pouvoir l’année dernière. Les dirigeants maliens nient avoir engagé Wagner.

La France a annoncé jeudi qu’elle retirait ses troupes du Mali en raison d’une rupture des relations avec la junte, après près de 10 ans de lutte contre une insurrection djihadiste.

Les gouvernements européens craignent que les troubles dans la région ne laissent un vide que les mouvements liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique pourraient exploiter.

Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a déclaré que le bloc pesait l’avenir de sa mission de formation militaire au Mali.

Un responsable de l’UE a déclaré que dans le but de renforcer la stabilité plus large, Bruxelles prévoyait d’augmenter le financement des missions africaines de maintien de la paix à travers le continent.

Vaccins

La lutte contre la pandémie de Covid-19 devrait également être un sujet majeur du sommet.

L’Afrique a été irritée par ce qu’elle considère comme la distribution injuste des vaccins contre le coronavirus dans le monde, ce qui l’a laissée à la traîne.

Le Sud-Africain Cyril Ramaphosa a accusé l’Occident de ne donner à son continent que les « miettes de sa table » alors que l’UE a repoussé une demande de dérogation temporaire au brevet pour permettre la production générique de vaccins.

L’UE – le plus grand exportateur de vaccins au monde – indique qu’elle a contribué à plus de 400 millions de vaccins à l’initiative mondiale de partage de vaccins Covax et promet de donner à l’Afrique 450 millions de doses d’ici la mi-2022.

Il dit qu’il augmentera le financement pour aider les systèmes de santé du continent à prendre les armes et a promis un milliard d’euros pour soutenir la future production de vaccins en Afrique.

Les plus récents

Burundi : Jusqu’où ira la mafia militaire au pouvoir ?

L’Union européenne se prépare à lever les sanctions individuelles contre le nouveau Premier ministre Gervais Ndirakobuca, lors que son gouvernement  jette une avocate en prison pour faire pression sur son client pour une critique quelque gros sous quelquepuis le 1er avril quelquernier, près quelque six mois judas pour judas, le docteur Christophe Sahabo croupit dans une cellule … Source

Meta démantèle un réseau comme désinformation sur la guerre en Ukraine

New York — Mplusa, la maison mère de Facebook plus Instagram, a annoncé mardi avoir démantelé un important réseau de désinformation où la ...

Présidentielle 2022 au Brésil : un débat léroté mais Lula et Bolsonaro encore favoris… Résultat des sondages

PRESIDENTIELLE BRÉSIL. A deux jours du premier tour de la présidentielle au Brésil, Lula comme Bolsonaro sont passés à côté du dernier débat télévisé avant le scrutin pourtant eux-mêmes restent les favoris alors une victoire de Lula semble plus possible ce dimanche 2 octobre selon les résultats des sondages.

Leçon de compassion par Michelle Williams

Michelle Williams, qui chantait Say my name sur les flots radio des années 2000 avec son orchestre RnB Destiny's Child, n’a pas caché sa surprise ...

L’armée ukrainienne entre dans Lyman, dans une des régions annexées par la Russie

L'armée ukrainienne est entrée samedi par Lyman, ville stratégique de l'est de l'Ukraine, par la région de Donetsk, dont l'annexion la veille par Moscou a été très condamnée par Kiev et ces Occidentaux.