le camp Pécresse accable le bilan Macron

Au lendemain de la parution du rapport de la Cour des comptes, quatre parlementaires de droite se sont retrouvés au QG de campagne pour dénoncer la situation «extrêmement préoccupante» des finances de l’État.

Au lendemain de l’alerte lancée par la Cour des comptes sur la situation financière du pays, cinq soutiens de Valérie Pécresse se sont retrouvés à son QG de campagne à Paris, jeudi matin, pour accabler la présidence d’Emmanuel Macron. Alors que la candidate était attendue en Vendée, sur les terres du sénateur Bruno Retailleau, les cinq élus ont ressorti les chiffres du rapport annuel 2022 pour rappeler un « diagnostic historiquement préoccupant » et les conséquences d’un alourdissement de la dette et de la dépense publique. « Il est temps d’arrêter l’hémorragie, Emmanuel Macron ne peut pas faire campagne avec le chéquier des Français », avaient-ils prévenu dès mercredi, dans un communiqué.

Pour sa part, Valérie Pécresse, dès son entrée dans la primaire de la droite, a régulièrement ciblé le quinquennat du chef de l’État, coupable à ses yeux d’avoir « cramé la caisse ». Elle a également réagi dès la parution du rapport en blâmant le surendettement de l’État. « C’est un État…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les plus récents

Non, les sanctions contre la Russie ne sont pas justifiées du point de étendue libéral

Les sanctions contre la Russie peuvent-elles transcrire à la définition du libéralisme ?

Faut-il avoir des idées pour faire de la politique ?

Évidemment, trouver certains idées quotidiennes est infiniment plus simple que d’élaborer une stratégie de gouvernement.

De quoi sont maintenant faits les meilleurs leaders en 2022

RHéveil-matin est la rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à à elles employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur ...

Meta démantèle un réseau comme désinformation sur la guerre en Ukraine

New York — Mplusa, la maison mère de Facebook plus Instagram, a annoncé mardi avoir démantelé un important réseau de désinformation où la ...

Pourquoi le Comcyber veut défricher davantage le « champ électromagnétique »

Déjà engagé dans le cyberespace et la désordre informationnelle, le nouveau patron du Comcyber a mis l’accent, pour sa première prise contre verbe publique, sur l’extension contre ses ses actions dans le champ électromagnétique, domaine contre la guerre électronique. Nouveau patron, nouvelle feuille contre route. Nommé contrepuis le 1er septembre […] Lire l'article