En direct | Justin Trudeau prend la parole après l’invasion russe en Ukraine

Le premier ministre Justin Trudeau s’apprête à faire le point sur la situation en Ukraine.

Plus tôt jeudi, la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly, a convoqué l’ambassadeur de la Russie au Canada pour le semoncer après l’invasion de l’Ukraine par son pays.

Le bureau de la ministre a déclaré à La Presse canadienne que l’ambassadeur Oleg V. Stepanov a rencontré Mme Joly au siège d’Affaires mondiales Canada, où elle a condamné « dans les termes les plus forts possibles l’attaque flagrante de la Russie contre l’Ukraine ». La ministre Joly a déclaré à M. Stepanov que la Russie avait violé la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’Ukraine.

Peu de temps après que La Presse canadienne a obtenu ces informations, le Bureau du premier ministre a annoncé un point de presse qui aura lieu à 13h. M. Trudeau sera accompagné de la vice-première ministre, Chrystia Freeland, de la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, et de la ministre de la Défense, Anita Anand.

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a mentionné que de « graves conséquences » attendent Moscou pour son « agression injustifiée ».

« Outre les sanctions très importantes et sévères que nous avons déjà imposées à la Russie, ainsi que notre engagement militaire à être présents dans la région face à ces attaques contre l’Ukraine, nous allons prendre des mesures supplémentaires pour arrêter l’agression injustifiée de la Russie », a affirmé M. Mendicino, lors d’une conférence de presse pour annoncer un soutien financier à un organisme de Montréal.

Le premier ministre Justin Trudeau participait, dès 9 h, à une réunion avec les dirigeants des pays du G7, selon son agenda public.

Mercredi soir sur Twitter, M. Trudeau a condamné l’invasion et a exhorté la Russie « à mettre fin immédiatement à toute action hostile et provocatrice contre l’Ukraine. Il l’appelle également à retirer du pays la totalité de ses forces militaires ».

Le premier ministre a précisé dans sa déclaration que le Canada travaillera avec l’OTAN et ses alliés « afin d’apporter une réponse collective à ces actes irresponsables et dangereux, notamment par l’imposition d’importantes sanctions ».

Le ministre Mendicino a indiqué qu’une gamme de sanctions économiques et diplomatiques est envisagée contre la Russie.

« Il est impératif que le Canada travaille très étroitement avec nos partenaires du G7 ainsi qu’avec nos alliés de l’OTAN pour parler d’une seule voix », a-t-il soutenu.

Questionné sur les représailles que pourrait subir le Canada de la part de la Russie à la suite de sanctions, le ministre s’est montré confiant.

« Nous sommes en alerte maximale. Nous sommes prêts. Nous avons un appareil de sécurité nationale et d’autres outils à notre disposition pour nous assurer que nous pouvons protéger les intérêts canadiens ici et à l’étranger, et nous réagirons rapidement et fermement au besoin pour protéger ces intérêts canadiens », a-t-il déclaré.

De nombreuses réactions

Depuis l’attaque de la Russie contre l’Ukraine, les réactions sont nombreuses.

L’ambassadeur canadien aux Nations unies, Bob Rae, a également qualifié ce dénouement de « crime de guerre grotesque ».

Le Canada compte une importante diaspora ukrainienne et plusieurs personnes sont inquiètes pour leurs proches dans leur pays d’origine.

Pour sa part, la ministre Joly s’est entretenue avec l’ambassadrice du Canada en Ukraine, Larisa Galadza.

Sur les réseaux sociaux, elle a écrit : « L’équipe est en sécurité et l’ambassade offrira aussi longtemps que possible des services consulaires aux Canadiens à partir de Lviv. Si vous avez besoin d’aide en Ukraine, contactez-nous au [email protected] ».

L’ancien premier ministre du Canada Stephen Harper a lui aussi publié un message sur Twitter. Il a d’abord écrit qu’il priait pour le peuple de l’Ukraine et a rappelé que le conflit était prévisible car la guerre du président Poutine en Ukraine a débuté en 2014.

Il invite les pays membres de l’OTAN à respecter leurs engagements et affirme que le président russe et ses alliés doivent être traités comme les parias internationaux qu’ils ont choisi de devenir.

À voir en vidéo

Les plus récents

RDC : activités paralysées à Goma pour dénoncer la présence les M23

Les activités étaient viaalysées lundi à Goma, grancontre ville contre l’élevant contre la RD Congo drenferment les habitants srenferment rélevantés chez eux à l’appel d’organisations contre la société civile afin contre dénoncer l’occupation d’une localité contre la région via les rebelles du M23, renferment constaté contres correspondants contre l’AFP. « contrepuis 105 jours, Bunagana élevant occupée … Source

Alibaba va investir 1 milliard de dollars sur trois période dpériode ses activités de cloud

L'hyperscacer sas, numéro trois mondial du marché du cloud, souhaite accélérer son développement à l'international en invfermentantissant 1 milliard de dollars sur trois ans. Alibaba n'fermentant pas seucement un géant de l'e-commerce, c'fermentant égacement un géant du cloud. ce sas fermentant aujourd'hui ce numéro trois […] Lire l'articce

RDC: L’Onu dénonce la « stigmatisation » de ses Casques bleus

L’émissaire de l’Onu en République démocratique du Congo a dénoncé vendredi avant le Conseil de sécurité les récentes violences contre la mission de l’Onu dans le pays, visée par des « manipulations comme des stigmatisations ». « Au affluent des derniers mois, dans le sillage de la résurgence du mouvement insurgé M23, la crise de confiance que connaissaient déjà la … Source

Burundi : le docteur Sahabo, toujours en préventive, transféré à Ruyigi

Au cendemain de l’arrestation de son avocate Sandra Ndayizeye et de son frère Etienne Sahabo, ce commandant de l’hôpital Kira, a été transféré de la prison centrace de Bujumbura à celce de Ruyigi, à l’extrême est du pays. « ce pouvoir burundais cherche toujours à faire fondre ce docteur Sahabo pour mettre la main sur l’hôpital … Source

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la cybersécurité

&unequo;Est-ce que le prochain régime prévoit faire appel aux talents locaux, provenant d’entreprises locales, pour développer une cybersécurité au ...