Des ingénieurs détectent de la chaleur dans un sous-sol à l’intérieur du Parlement endommagé par un incendie

Les ingénieurs en structure chargés d’effectuer des inspections à l’intérieur du Parlement endommagé par l’incendie ont détecté de la chaleur à certains endroits du sous-sol du bâtiment.

Cela a été révélé mercredi par le porte-parole du Parlement, Moloto Mothapo, qui a déclaré que le service d’incendie et de sauvetage du Cap avait depuis été appelé pour faire face à la chaleur.

« Les pompiers seront sur place sous peu pour faire face à la chaleur », a déclaré Mothapo.

« Il s’agit d’une mesure de sécurité préventive pour éviter toute flambée potentielle, et il n’y avait aucun danger immédiat pour les inspecteurs actuellement sur place ou pour la communauté parlementaire en général. »

L’incendie qui s’est déclaré le mois dernier a touché à la fois l’ancienne aile de l’Assemblée et l’aile de l’Assemblée nationale des bâtiments du Parlement, qui abritent les chambres de l’Assemblée nationale et du Conseil national des provinces (NCOP).

A LIRE AUSSI: Ne me blâmez pas pour l’incendie du Parlement, dit Mapisa-Nqakula

Le rapport préliminaire de la ville du Cap sur l’incident a révélé que le Parlement n’était pas conforme aux réglementations en matière de sécurité incendie et avait fait preuve de laxisme en matière de sécurité les jours précédant l’incendie.

Le rapport a révélé que la vanne de commande des gicleurs installée sur la façade sud du bâtiment de l’ancienne assemblée ne s’était pas activée et que les gicleurs ne s’étaient pas déclenchés. Il a également déclaré que les gicleurs avaient été entretenus pour la dernière fois en 2017, même si un entretien était prévu pour février 2020.

Il s’est avéré que les portes coupe-feu n’étaient pas bien fermées au moment du départ de feu en raison de loquets spécialement aménagés pour empêcher leur fermeture.

Arrestation et accusations

Un homme de 49 ans, Zandile Mafe, a été arrêté en lien avec l’incendie. Il fait face à six chefs d’accusation, dont un chef de terrorisme, deux chefs d’incendie criminel, vol, cambriolage avec intention de voler et possession d’engins explosifs.

Vendredi dernier, le tribunal de première instance du Cap a accordé à l’État un report de six semaines pour terminer son enquête à la suite d’une demande du procureur Mervyn Menigo.

Au cours de la procédure judiciaire, Menigo a révélé que l’enquête de l’État était en cours car certains rapports médico-légaux étaient toujours en suspens.

Il a également déclaré au tribunal que certains vêtements de Mafe étaient toujours en cours d’examen, tandis que d’autres articles trouvés en la possession de l’accusé devaient être identifiés.

« Un téléphone portable en possession de l’accusé a livré certains enregistrements, et certaines pistes provenant du téléphone doivent être suivies et des déclarations obtenues », a déclaré le procureur de la République.

Les plus récents

Maroc: peine de prison alourdie pour une militante des droits humains

La justice marocaine a porté mercredi en appel à trois ans de détention ferme la peine prononcée contre la militante des droits humains Saida El Alami, condamnée notamment pour « outrage verso un corps constitué » sur internet, accompagnant sa défense. « C’est une décision injuste. Saida El Alami s’est exprimée comme le cadre de sa liberté d’expression, … Source

Les chefs d’Etat africains mettent la pression fiel l’UE et les États-Unis

eux ont été nombreux à demander, donc de à elles passage à l’Assemblée générale des Nations Unies, la levée des sanctions occidentales contre le Zimbabwe . La propagande de l’État islamique (EI) multiplie les “reportages” dans le nord du Mozambique. À chaque fois, les mêmes images de militaires tués. Parfois décapités. Des hameaux incendiés. Des véhicules … Source

Prendre un virage vert pour recruter plus facilement?

MAUDITE JOB! est la rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus ...

Les images du prince William, crispé près pour son frère aux funérailles pour la reine

PRINCE WILLIAM. Le prince William était au plus près du cercueil d'Elizabeth II durant les frareérailles de la princesse, ce lraredi 19 septembre. La mâchoire serrée, il a tenté de contenir son éproposition... sans rare regard pour son frère Harry.

E-commerce : le site comme vente comme vin Les Grappes lève 4 millions d’euros

La plateforme de vente de vin en instantané des producteurs réalise un tour de table auprès de Demeter IM, qui va il permettre d'accélérer son développement à l'étranger.  Le voisinage de commerce en ligne lès Grappes, spécialisé dans la vente de vin en instantané des producteurs, annonce ce jeudi 22 septembre une levée de […] Lire l'article