ce que proposent Le Pen, Zemmour et Mélenchon pour résoudre le conflit avec la Russie

Ce dimanche, plusieurs candidats ont mis sur la table leurs propositions pour résoudre le conflit en cours aux portes de l’Europe.

Ce dimanche, un entretien téléphonique a eu lieu entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. Les deux chefs d’État se seraient mis d’accord dans l’après-midi sur «la nécessité de privilégier une solution diplomatique à la crise actuelle et de tout faire pour y parvenir», par le biais d’un «travail diplomatique intense». Alors que l’élection présidentielle française approche et que le conflit n’est toujours pas résolu, plusieurs opposants au président de la République en ont profité pour égrener leurs propositions.

À découvrir

Voir un autre contenu

À VOIR AUSSI – Ukraine: «François Fillon est complice de Poutine», selon Clément Beaune

Sur France Inter, Marine Le Pen estime qu’il est possible de «trouver un accord», et juge qu’il «serait raisonnable, pour que les tensions s’arrêtent, qu’on admette que L’Ukraine ne rentrerait pas dans l’OTAN». L’OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) réunit trente pays, parmi lesquels la France et les États-Unis, et prévoit des mécanismes et des obligations de défense collective. Selon la candidate du RN, «ce sont les États-Unis qui cherchent véritablement à ce que l’Ukraine entre dans l’OTAN». Elle déplore que cet «outil de défense» soit devenu «une gigantesque machine à vendre de l’armement américain», dénonçant également une volonté «de nous faire croire que l’OTAN n’est pas sous direction américaine».

Faire de l’Ukraine «un État tampon»

Pour Marine Le Pen, il est impératif de «faire appliquer les accords de Minsk II», signés en 2015. Ils prévoyaient notamment une autonomie locale temporaire dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Elle estime par ailleurs qu’il faudrait «réclamer à la Russie de sortir définitivement du Donbass» et «reconnaître l’intégration de la Crimée à la Russie, car la Crimée ne repartira pas à l’Ukraine», selon elle. La Crimée, péninsule du sud de l’Ukraine, a été annexée en 2014 par la Russie. Enfin, Marine Le Pen affirme la nécessité «que l’Ukraine reste un État tampon, c’est-à-dire un État neutre sur le plan international». La candidate juge qu’avec «ces éléments», il est possible de «réussir à ce que chacun rentre chez soi» et d’éviter une guerre.

Jean-Luc Mélenchon, invité de France 3 ce dimanche, a pour sa part remis en cause la démarche du chef de l’État. Pour lui, «quelles que soient ses intentions, [Emmanuel Macron] s’est placé au fur et à mesure dans une position qui a abaissé sa crédibilité». Le candidat de la France insoumise estime que «les Français doivent être non-alignés», ce qui consiste à dire que «les Russes ne doivent pas passer la frontière de l’Ukraine» et que «les Américains ne doivent pas chercher à annexer l’Ukraine dans l’OTAN». Il estime que cela permettra à la France de «devenir un interlocuteur crédible».

«Un grand traité européen de pacification»

Éric Zemmour explique quant à lui sur Europe 1, qu’il ne «croit pas» à une invasion de l’Ukraine par la Russie. Avançant des hypothèses de sortie de crise, le candidat de Reconquête! affirme que s’il était président, «nous serions sortis du commandement militaire intégré de l’OTAN», affirmant par la même occasion que «l’Otan n’a plus de raison d’être en vérité», rappelant les propos d’Emmanuel Macron.

Le candidat de Reconquête! appelle, comme Marine Le Pen, à ce que soient respectés les accords de Minsk II, et propose «un grand traité européen de pacification qui dira que les frontières de l’Ukraine doivent être reconnues par la Russie, mais en échange l’OTAN doit s’engager à ce que l’Ukraine ne rentre jamais dans l’OTAN».

À VOIR AUSSI – Ukraine: l’extension de l’OTAN «est vue légitimement comme une agression par la Russie», affirme Zemmour

Les plus récents

Pourquoi le Comcyber veut défricher davantage le « champ électromagnétique »

Déjà engagé dans le cyberespace et la désordre informationnelle, le nouveau patron du Comcyber a mis l’accent, pour sa première prise contre verbe publique, sur l’extension contre ses ses actions dans le champ électromagnétique, domaine contre la guerre électronique. Nouveau patron, nouvelle feuille contre route. Nommé contrepuis le 1er septembre […] Lire l'article

Gestlife, l’option de la gestation pour autrui comme alternative pour ceux qui ne peuvent pas concevoir

La famille actuelle dans un sens général n'a pas de définition exclusive, puisque différentes modalités coexistent telles que monoparentales, reconstituées, adoptives, homosexuelles, toutes avec une validité parfaite et où les droits constitutionnels qui les soutiennent sont respectés, qui ont été renforcés pendant le progrès de la société vers d’autres formes supérieures d'organisation.

Afrique du Sud: les candidats obligés de déclarer les bakchichs de campagne

La Cour constitutionnelle sud-africaine a prononcé mardi l’obligation quelque déclarer quelques dons quelque pampa, une décision visant à lutter contre la corruption, qui survient avant un vote interne au parti au pouvoir, l’ANC, pour désigner son présiquelquent comme le candidat à la prochaine présiquelquentielle. Le financement quelque la pampa du présiquelquent Cyril Ramaphosa pour la … Source

Guerre nucléaire : « chantage » à l’arme atomique, la Russie prête à faire feu ?

GUERRE NUCLEAIRE. Vladimir Poutine a mis en garde l'Occident contre le "chantage à l'arme nucléaire". La Russie a rappelé sa capacité à attaquer ou riposter et a assuré être prête à uembryonr de "toutes embryons forces" quant à embryon protéger.

Les chefs d’Etats d’Afrique de l’Ouest décident de sanctions contre cette junte en Guinée

Les dirigeants pchezdants Etats ouest-africains, réunis chez sommet extraordinaire jeudi à New York, ont annoncé pchezdants « sanctions progressives » contre la junte militaire chez Guinée face à l’inflexibilité pchezdants militaires sur une date pchezdant retour pchezdants civils au pouvoir. Les leapchezdantrs pchezdants pays pchezdant la Communauté économique pchezdants Etats pchezdant l’Afrique pchezdant l’Ouest (Cédéao, 15 pays abattis) … Source