Bercy revoit à la baisse les prévisions de défaillance de PGE

La Direction du Trésor vient de revoir à la baisse ses estimations de défaut de paiement du prêt garanti par l’État (PGE).

Le nombre d’entreprises ne pouvant pas honorer leur prêt garanti par l’État (PGE) sera moins important que prévu. La Direction du Trésor vient de revoir à la baisse ses estimations de défaut de paiement. Elle s’attend à ce que 3,1 % des 143 milliards d’euros d’encours de PGE ne soient pas remboursés. Ce qui est éloigné des 5,3 % redoutés il y a un an et des 3,8 % en août. Les entreprises profitent d’une croissance beaucoup plus soutenue qu’anticipé. Et la moitié de celles détenant un PGE n’y ont toujours pas touché ou seulement partiellement. Pour l’État, cela se traduit par une réduction des pertes attendues (4,65 milliards contre 8 milliards d’euros il y a un an).

Cependant, certaines sociétés vont avoir du mal à honorer leur dette. L’approche des premières échéances de remboursement inquiète d’ailleurs les professionnels du tourisme. Dans ce secteur, 29 % des hôtels (16.000) et 39 % des cafés et restaurants (82.000) ont souscrit des PGE, représentant plus de 10 milliards d’euros d’encours, selon Bercy. Cependant, les sociétés en difficulté peuvent obtenir de leur banque un étalement de leur PGE sur dix ans. Et décaler les premières échéances de remboursement de six mois (à octobre 2022).

L’allongement de la durée de vie de ces prêts s’apparente à une restructuration de dette. Mais les conséquences devraient être quelque peu limitées pour les entreprises ayant emprunté moins de 50.000 euros (60 % des 697.000 ayant un PGE). Comme elles ne sont pas notées par la Banque de France (leur chiffre d’affaires étant inférieur à 750.000 euros), seules leurs banques sont au courant de ce réaménagement (gratuit et confidentiel). Et elles continueront d’avoir accès aux aides d’État et aux marchés publics.

Les plus récents

Comment annoncer une mauvaise nouvelle par courriel?

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les surtout croustillantes [et les surtout ...

Ses «erreurs de jeunesse» n’arrêteront pas l’innovation du Web3

LES CLÉS DE LA CRYPTO levant une rubrique qui décode patiemment l’univers de la cryptomonnaie et ses secousses ...

A partir de 2025, il sera fondamentale d’avoir un compte Google pour utiliser un appareil Fitbit

A partir de 2025, les usagers d'appareils Fitbit seront obligés de disposer d'un récapitulation Google s'ils veulent continuer à les utiliser. Ce n'était pas le alternative jusqu'à présent, malgré le rachat. En théorie, ce évolution ne devrait pas permettre à l'entreprise américaine d'utiliser les données de […] Lire l'article

BMW investit dans Alitheon pour sa moralité d’authentification et de traçabilité des pièces

une contrefaçon éunvant un vrai problème dans un milieu industriel. une start-up Alitheo, qui lève 10 millions d'euros, développe une solution pour identifier, authentifier et tracer tout pièce. Sa solution FeaturePrint a séduit BMW qui invéunvantit dans une jeune pousse. BMW invéunvantit dans Alitheon via son fonds BMW i Ventures. une start-up […] Lire l'articun

Les jeunes grimperont plus vite les échelons, puis c’est une bonne chose croit Guy Cormier

Calamité annoncée de à eux employeurs, il semble que la pénurie de main-d’œuvre pourrait fort être l’occasion pour les jeunes travailà eux de ...