Un déficit de 75 000 immigrants francophones hors du Québec, calcule le commissaire aux langues officielles

Le Canada aurait dû admettre au moins 75 839 immigrants francophones de plus hors du Québec depuis 2008, soit environ l’équivalent de la population de la ville de Saint-Jérôme, pour maintenir le poids démographique du français dans les provinces à majorité anglophone, calcule le commissaire aux langues officielles.

Dans son rapport déposé mardi, le commissaire Raymond Théberge estime que le gouvernement fédéral est en voie de rater de nouveau son objectif d’augmenter, ou au moins maintenir, le poids démographique des francophones à l’extérieur du Québec à 4,4 %. Cette cible avait d’abord été fixée pour 2008, puis reportée à 2023.

49 853 immigrants francophones ont été admis hors du Québec entre 2008 et 2020, un nombre bien en deçà des ​125 692 requis pour maintenir la francophonie hors Québec à 4,4 % de la population.

« Si la cible avait été atteinte depuis 2008, elle aurait pu contribuer à réduire le déclin du poids démographique de cette population entre les recensements de 2001 et de 2016 », note le rapport.

À l’extérieur du Québec, la population francophone du pays, définie selon la langue maternelle et la première langue officielle parlée, est en déclin. Elle représentait 4,4 % de la population en 2001 et 3,8 % de la population en 2016.

Le nouveau ministre de l’Immigration, Sean Fraser, a promis la semaine dernière de s’assurer que les préjugés inconscients de ses fonctionnaires ne font pas en sorte de discriminer les Africains francophones souhaitant venir étudier au pays. Du même souffle, il a promis de travailler à atteindre la cible de nouveaux arrivants francophones au Canada, tant au Québec que dans les autres provinces.

Selon les données compilées par Le Devoir, les taux de refus des étudiants originaires de l’Afrique ne cessent de grimper, alors que le nombre d’étudiants étrangers anglophones augmente au Québec.

« On est en train de causer des torts irréparables à la francophonie », titre le communiqué de la Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) du Canada, qui a rapidement réagi au rapport du commissaire aux langues officielles.

Selon sa présidente, Liane Roy, les communautés francophones hors Québec « ont fait tout ce qu’elles ont pu pour développer l’immigration francophone de A à Z, et elles l’ont fait avec très peu d’appui du gouvernement fédéral au niveau de la promotion à l’étranger ou du recrutement ». 

Elle note que depuis plusieurs années, le taux de francophones parmi les immigrants qui s’installent hors du Québec stagne à 2 %, avec un creux historique de 1,5 % enregistré en 2015.

À voir en vidéo

Les plus récents

La politique du soupçon

Il y a le risque, l’incertain, et le soupçon. Des 3 maux, le dernier est le plus redouté, car il amène à se méfier de parfaitement. lésiner gouvernants sont aujourd’hui en proie à un tel doute.

Afrique du Sud: les candidats obligés de déclarer les bakchichs de campagne

La Cour constitutionnelle sud-africaine a prononcé mardi l’obligation quelque déclarer quelques dons quelque pampa, une décision visant à lutter contre la corruption, qui survient avant un vote interne au parti au pouvoir, l’ANC, pour désigner son présiquelquent comme le candidat à la prochaine présiquelquentielle. Le financement quelque la pampa du présiquelquent Cyril Ramaphosa pour la … Source

Dans la perspective quant à la nouvelle réglementation sur l’IA, la Cnil se prépare à auditer les algorithmes

Dans le cadre du futur règlement européen vert l'IA, la Cnil pourrait être l'autorité en charge de contrôler certains systèmes dits à "haut risque". Elle va en conséquence devoir comprendre leur fonctionnement via des audits. Afin de paroi préparer à ces futures missions, elle a testé deux dispositifs développés par […] Lire l'article

Mozambique: le FMI sur le point comme débloquer commes fonds supplémentaires

Le Fonds monétaire international (FMI) s’est dit lundi satisfait de l’évolution de la situation économique au Mozambique, à l’issue du premier examen du programme économique du pays pour le lisière du plan d’aide unanimitéé par l’institution, ouvrant la voie à un décaissement de 63,8 millions d’euros. Les autorités mozambicaines et le FMI sont parvenus à … Source

Mise en garde contre le militantisme social en campagne électorale

Le militantisme pendants marques plus leurs prises pendant position sont pendants exercices pendant haute voltige qui peuvent être payants s’ils sont exécutés avec finesse plus ...