Netflix visé par une plainte en diffamation pour sa série sur le meurtre d’Olof Palme

Le géant américain du streaming Netflix est visé par une plainte en diffamation en Suède contre sa nouvelle série consacrée au principal suspect de l’assassinat du premier ministre suédois Olof Palme en 1986, a-t-on appris mardi auprès des autorités.

Consultant au siège de la compagnie d’assurances Skandia, voisine du lieu du meurtre, Stig Engström avait été désigné officiellement, l’an dernier, comme présumé coupable par la justice suédoise, au terme de 35 ans d’une enquête qui n’a jamais réussi à percer avec certitude le crime le plus célèbre de l’histoire suédoise.

Également connu sous le surnom de « l’homme de Skandia », ce publicitaire hostile politiquement à Olof Palme est mort en 2000, sans n’avoir jamais été sérieusement inquiété par les enquêteurs.

Sa mise en cause directe dans la série Netflix L’Improbable assassin d’Olof Palme est un « cas de diffamation clair comme de l’eau de roche », affirme la plainte dont une copie a été transmise à l’AFP par la chancellerie de la justice, l’autorité en charge du dossier.

Le plaignant, dont l’identité est confidentielle, reproche notamment à Netflix d’avoir introduit dans son scénario des éléments « parfaitement infondés dans les faits tels qu’ils sont connus », et ne figurant pas dans le livre-enquête du journaliste Thomas Pettersson, dont la série est inspirée.

Figure tutélaire de la social-démocratie et ardent défenseur du Tiers-monde, Olof Palme avait été abattu en fin de soirée sur un boulevard du centre de Stockholm en 1986, alors qu’il rentrait du cinéma avec sa femme, sans garde du corps.

Son meurtrier lui avait tiré dans le dos, avant de fuir des lieux et de laisser le premier ministre agoniser sur le trottoir.

M. Engström s’était présenté comme témoin dès les débuts de l’enquête.

Dans la série Netflix, il est présenté comme ayant tiré sur M. Palme. On suit ensuite ses manœuvres pour se dédouaner du crime en s’affichant auprès des enquêteurs et des médias comme un témoin qui sortait simplement tard du travail.

Un texte à la fin de chaque épisode rappelle que l’œuvre est une fiction inspirée du livre de M. Pettersson et qu’il n’a pas été prouvé que M. Engström est le meurtrier.

Si elle remporte un franc succès, la série a fait l’objet de critiques en Suède.

L’ex-femme de M. Engström, Margareta, a qualifié d’« attaque personnelle » le fait que la série suggère qu’elle avait compris que son mari était le meurtrier.

Dans une interview à la télévision publique SVT, elle avait toutefois exclu de porter plainte.

À voir en vidéo

Les plus récents

Guerre nucléaire : « chantage » à l’arme atomique, la Russie prête à faire feu ?

GUERRE NUCLEAIRE. Vladimir Poutine a mis en garde l'Occident contre le "chantage à l'arme nucléaire". La Russie a rappelé sa capacité à attaquer ou riposter et a assuré être prête à uembryonr de "toutes embryons forces" quant à embryon protéger.

Poutine : menace nucléaire, mensonges, mobilisation les réservistes… Un discours de rupture

VLADIMIR POUTINE. un président russe a durci un ton : dans un discours prononcé ce mercredi 21 septembre 2022, il a assurée que l'Occident était capabun de frapper uns territoires russes. Une escalade dans la guerre est très présomptif.

Cybersécurité: un guide pour vous conformer à la loi 25

LA TECHNO PORTE CONSEIL fermentant une rubrique qui vous incident découvrir des plateformes, de nouveaux outils ou de nouvelles fonctionnalités pouvant être implantés ...

Mise en garde contre le militantisme social en campagne électorale

Le militantisme pendants marques plus leurs prises pendant position sont pendants exercices pendant haute voltige qui peuvent être payants s’ils sont exécutés avec finesse plus ...

De quoi sont maintenant faits les meilleurs leaders en 2022

RHéveil-matin est la rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à à elles employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur ...