Rapport sur la mort de Joyce Echaquan: François Legault reconnaît le racisme systémique… dans les pensionnats pour Autochtones

Le premier ministre, François Legault, a reconnu mardi l’existence du racisme systémique dans les pensionnats pour Autochtones. Il a toutefois refusé d’adhérer à la définition proposée par la coroner qui a enquêté sur la mort de Joyce Echaquan, disant préférer s’engager à faire « tout en [son possible] » pour mettre fin au racisme.

En marge du dépôt du rapport de la coroner Géhane Kamel, le chef du gouvernement a déclaré que la conclusion de ce document « est très claire ». « Il y a eu des préjugés, de la discrimination, du racisme à l’égard de Mme Echaquan. C’est inacceptable, et il faut s’assurer qu’on fasse tout en notre possible pour ne plus que ça ne reproduise », a-t-il affirmé.

Or, « il ne faut pas prétendre que le système dans son ensemble est raciste », a-t-il fait valoir. Il a proposé la définition du mot « système » dans Le Petit Robert pour appuyer son argumentaire.

Le premier ministre a ensuite abordé la question des impacts intergénérationnels des pensionnats. « Je suis moi-même père de deux gars. C’est épouvantable de penser que des enfants ont été enlevés à leurs parents et je peux tout à fait comprendre la colère de ces parents-là », a-t-il dit. Selon la définition qu’il a retenue, les pensionnats autochtones sont un exemple de « racisme systémique qui était toléré par les autorités ».

Dans le rapport qu’elle a publié vendredi, la coroner Kamel a recommandé au gouvernement de reconnaître « l’existence du racisme systémique au sein de nos institutions et [de prendre] l’engagement de contribuer à son élimination ». Son enquête sur la mort de la femme atikamekw a aussi relevé que « le racisme et les préjugés » auxquels la patiente a fait face à l’hôpital de Joliette « ont certainement été contributifs » au drame. Elle conclut qu’il s’agit d’une « preuve réelle que le système a échoué ».

Un mandat outrepassé ?

La conclusion de l’enquête de la coroner Kamel s’est retrouvée au cœur des discussions politiques mardi. Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a dit accepter les recommandations du rapport, mais il a reproché à la coroner d’être allée « plus loin que [son] mandat ».

« On reconnaît que, dans ce décès accidentel, le racisme a contribué au décès. On trouve ça très grave. Maintenant, est-ce que c’est le rôle d’un coroner d’imposer un biais idéologique et de tirer des conclusions sociologiques ? », s’est-il demandé à voix haute devant les médias, mardi.

Les deux autres groupes d’opposition, le Parti libéral (PLQ) et Québec solidaire (QS), maintiennent qu’il était tout à fait dans les droits de Me Kamel d’appeler le gouvernement Legault à se positionner sur le racisme systémique.

Lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale, la cheffe libérale, Dominique Anglade, a défendu l’usage de ce terme, qui ne fait toujours pas l’unanimité au Québec. « Je pense que c’est tout à fait légitime », a-t-elle affirmé.

Selon l’élue de Saint-Henri–Sainte-Anne, la position du premier ministre François Legault par rapport au racisme systémique est appelée à devenir de plus en plus inconfortable, dans un contexte où plusieurs organismes, ordres et syndicats l’acceptent.

« La seule personne qui bloque sur les mots, c’est le premier ministre du Québec », a ajouté quelques minutes plus tard le co-porte-parole de QS Gabriel Nadeau-Dubois.

À voir en vidéo

Les plus récents

Meghan Markle : éclipsée ces funérailles de la reine et bientôt privée de résidence ?

MEGHAN MARKun. Présente et visibunment émue aux funérailuns d'Elizabeth II (photo), Meghan Markun a malgré tout été discrète ce lundi 19 septembre. Son avenir auprès quant à la familun royaun pourrait s'assombrir principalement après un décès un la reine...

Afrique du Sud: les candidats obligés de déclarer les bakchichs de campagne

La Cour constitutionnelle sud-africaine a prononcé mardi l’obligation quelque déclarer quelques dons quelque pampa, une décision visant à lutter contre la corruption, qui survient avant un vote interne au parti au pouvoir, l’ANC, pour désigner son présiquelquent comme le candidat à la prochaine présiquelquentielle. Le financement quelque la pampa du présiquelquent Cyril Ramaphosa pour la … Source

Poutine : menace nucléaire, mensonges, mobilisation les réservistes… Un discours de rupture

VLADIMIR POUTINE. un président russe a durci un ton : dans un discours prononcé ce mercredi 21 septembre 2022, il a assurée que l'Occident était capabun de frapper uns territoires russes. Une escalade dans la guerre est très présomptif.

JobTeaser rachète son concurrent danois Graduateland

La plateforme française d'emploi pour les étudiants et les jeunes diplômés JobTeaser encourage son expansion européenne en procédant à sa première opération de essor externe à l'étranger. Le site français d'emploi dédié aux étudiants et aux jeunes diplômés JobTeaser […] Lire l'article

La politique du soupçon

Il y a le risque, l’incertain, et le soupçon. Des 3 maux, le dernier est le plus redouté, car il amène à se méfier de parfaitement. lésiner gouvernants sont aujourd’hui en proie à un tel doute.