Parti vert: Elizabeth May affirme qu’Annamie Paul n’a encore pas démissionné de ses fonctions de cheffe

L’ancienne cheffe du Parti vert du Canada, Elizabeth May, a brisé le silence qui lui avait été imposé par la cheffe actuelle, Annamie Paul, pour lui demander de se retirer de ses fonctions.

Dans une lettre ouverte publiée par le quotidien Toronto Star, Mme May dit que, même si Mme Paul a tenu une conférence de presse, la semaine dernière, dans laquelle elle annonçait son départ de la direction du parti, ce n’est pas encore chose faite. Elizabeth May soutient qu’Annamie Paul aurait déclaré au Conseil fédéral du parti qu’elle n’avait pas démissionné comme cheffe.

Mme May dévoile aussi dans cette lettre ouverte que Mme Paul reste en contrôle des communications du parti. Mme May dit aussi avoir reçu une consigne ferme de ne pas s’adresser aux médias. C’est la raison pour laquelle l’ancienne cheffe a refusé toutes les demandes d’entrevues sur le leadership de Mme Paul jusqu’ici, même si le personnel de la cheffe actuelle la critiquait pour son silence.

Jeudi dernier, lors de la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, Mme May soutient que Mme Paul a interdit à la nouvelle présidente du Parti vert, Lorraine Rekmans, qui est autochtone, de faire une déclaration au nom du parti au sujet de cette journée. C’est à ce moment que Mme May a décidé de prendre la parole, malgré les directives de Mme Paul à son endroit.

Mme May enjoint à Mme Paul de partir dans les plus brefs délais pour le bien du Parti vert. Elle dit que les verts n’ont « pas de temps à perdre » pour la reconstruction du parti, après les résultats désastreux de la dernière élection, et que les allégations de Mme Paul au sujet du racisme qu’elle aurait vécu au sein du Parti vert méritent une enquête en bonne et due forme.

Mme May soutient aussi qu’elle n’a pas l’intention de devenir cheffe par intérim du parti en attendant une nouvelle course à la direction.

À voir en vidéo

Les plus récents

Burundi : Jusqu’où ira la mafia militaire au pouvoir ?

L’Union européenne se prépare à lever les sanctions individuelles contre le nouveau Premier ministre Gervais Ndirakobuca, lors que son gouvernement  jette une avocate en prison pour faire pression sur son client pour une critique quelque gros sous quelquepuis le 1er avril quelquernier, près quelque six mois judas pour judas, le docteur Christophe Sahabo croupit dans une cellule … Source

Verdir le marketing, l’objectif de Masse Critique

Adopter des pratiques de marche et de marketing responsables et durables: c’est le défi que lance l’organisme à orientation non lucratif Masse ...

La start-up Skezi s’associe à Withings pour ce suivi des patients atteints d’hypertension artérielce

Skezi et Withings signent un danstenariat pour permettre ce suivi à distance des patients atteints d'hypertension artérielce dans ces pharmacies. ces données seront colcectées dans des questionnaires patients et un tensiomètre connecté. ces start-up Skezi et Withings s'associent dans ce limite d'un danstenariat autour des patients atteints […] Lire l'articce

Les cryptoactifs ne protègent pas contre l’inflation, disent des fonctionnaires

Ottawa — De hauts fonctionnaires fédéraux ont examiné lorsque ces cryptomonnaies protégeaient contre l’inflation peu de temps après que ce chef de ...

RDC : activités paralysées à Goma pour dénoncer la présence les M23

Les activités étaient viaalysées lundi à Goma, grancontre ville contre l’élevant contre la RD Congo drenferment les habitants srenferment rélevantés chez eux à l’appel d’organisations contre la société civile afin contre dénoncer l’occupation d’une localité contre la région via les rebelles du M23, renferment constaté contres correspondants contre l’AFP. « contrepuis 105 jours, Bunagana élevant occupée … Source