L’Agence mondiale antidopage révoque l’approbation du laboratoire de Moscou

Le Comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a approuvé vendredi, par un vote par correspondance, la recommandation d’un comité disciplinaire de l’AMA de révoquer l’approbation du laboratoire national antidopage de Moscou l’autorisant à effectuer exclusivement des analyses de sang dans le cadre du Passeport biologique de l’athlète.

Dans un communiqué rendu public samedi, l’AMA précise que la décision a été prise « pour cause de non-conformités au Standard international pour les laboratoires et au code d’éthique associé ».

Le laboratoire de Moscou, qui faisait déjà l’objet d’une suspension provisoire depuis janvier 2020, a été immédiatement informé de la décision du Comité exécutif, précise le communiqué.

Le laboratoire reste donc assujetti à l’interdiction de mener toute activité en lien avec l’analyse d’échantillons de sang dans le cadre du Passeport biologique de l’athlète et d’effectuer toute autre forme d’analyse antidopage pour les organisations antidopage signataires du Code mondial antidopage.

En vertu de l’article 13.7 du Code, le laboratoire peut faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dans les 21 jours suivant sa notification.

Le 21 janvier 2020, le Groupe consultatif d’experts de laboratoire de l’AMA a recommandé au président du Comité exécutif, Witold Banka, l’imposition d’une suspension provisoire conformément au Standard international pour les laboratoires, ce que M. Banka a immédiatement fait.

En vertu du Standard international pour les laboratoires, un comité disciplinaire a par la suite été formé pour formuler une recommandation au Comité exécutif quant au statut de l’approbation du laboratoire aux fins du Passeport biologique de l’athlète.

Cette mesure a fait suite à la décision du Comité exécutif de l’AMA, le 9 décembre 2019, de déclarer à nouveau l’Agence antidopage russe (RUSADA) non conforme au Code, après la découverte de manipulations de certaines données récupérées au laboratoire de Moscou en janvier 2019, en violation des conditions de rétablissement de RUSADA établies en septembre 2018.

En se basant sur les conclusions du rapport final au Comité de révision de la conformité sur les données du laboratoire de Moscou, préparé par le département Renseignement et enquêtes de l’AMA, le Groupe consultatif d’experts de laboratoire a déterminé que la modification et la suppression intentionnelles de données du laboratoire avant et pendant leur copie par l’AMA à des fins d’analyse forensique constituaient une violation grave du code d’éthique du Standard international pour les laboratoires.

À voir en vidéo

Les plus récents

Patrowl part à la conquête des Etats-Unis avec sa portée de « cybersécurité as a service »

Patrowl commercialise sa solution SaaS de cybersécurité assaut depuis septembre 2021. La start-up d'Issy-les-Msinonlineaux vient de lever deux millions d’euros et prépare sa série A psinonr pénétrer le marché américain en 2023. desquels ce amen face au phishing par mail sinon au piratage d’un VPN, d’une application, d’un site […] Lire l'article

La mobilisation en Ukraine : plus idéologique que militaire

La Russie a reflué du nord de l’Ukraine, les Ukrainiens ont repris l’initiative au méridional et Vladimir Poutine va devoir gérer les conséquences politiques de sa décision d’envahir vrombissement voisin ukrainien.

RDC : activités paralysées à Goma pour dénoncer la présence les M23

Les activités étaient viaalysées lundi à Goma, grancontre ville contre l’élevant contre la RD Congo drenferment les habitants srenferment rélevantés chez eux à l’appel d’organisations contre la société civile afin contre dénoncer l’occupation d’une localité contre la région via les rebelles du M23, renferment constaté contres correspondants contre l’AFP. « contrepuis 105 jours, Bunagana élevant occupée … Source

Sécheresse: situation « très alarmante » en Somalie, avertit l’ONU

La Somalie connaît un êtree situation « très alarmante » après plus de quatre saison de sécheresse qui ont dévasté le bétail dont déppendantdpendantt de nombreuses personnes, a déclaré mardi un être haut responsable de l’ONU. La nation de la Corne de l’Afrique est selon lui au bord de la disette pour la deuxième fois pendant un être peu plus d’un êtree … Source

Ses «erreurs de jeunesse» n’arrêteront pas l’innovation du Web3

LES CLÉS DE LA CRYPTO levant une rubrique qui décode patiemment l’univers de la cryptomonnaie et ses secousses ...